Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Du droit de vote au droit d’être femme(s) - Réplique au «Manifeste des Janette»

    16 octobre 2013 |Lynda Champagne et Jean-François Marçal - Féministes et professeurEs de philosophie au Collège de Maisonneuve | Québec









    Consultez tous nos textes sur la Charte des valeurs québécoises

    Comme bien d’autres, nous avons été interpellés par l’appel salutaire des « Janette » à une plus grande égalité entre les sexes. Étant nous-mêmes féministes, nous ne pouvons rester sourds à cet appel. Mais si nous partageons les valeurs des signataires, nous nous interrogeons sur les moyens proposés afin de faire avancer la cause des femmes, de toutes les femmes.

     

    Est-ce que la Charte de valeurs québécoise est le meilleur véhicule pour faire avancer notre cause ? En excluant certaines femmes de la fonction publique et parapublique parce que celles-ci osent porter les signes distinctifs de leur identité, nous envoyons explicitement le message qu’il n’existe qu’une seule et unique manière d’être femme, celle de la majorité sécularisée. Pourtant notre mouvement s’est longtemps battu pour revendiquer la pluralité des modes d’expression de la féminité contre la vision unique imposée par le patriarcat occidental et pour le contrôle des femmes sur leur existence. Ne serions-nous pas en train de refaire la même erreur ?

     

    Diversité des points de vue

     

    Mais le plus surprenant dans le texte de Madame Bertrand est cette analogie avec cette noble cause qui fut le droit de vote pour toutes et tous. Rappelons que ce combat pour l’inclusion des femmes avait non seulement pour but de permettre aux femmes de voter, mais il criait haut et fort la légitimité des femmes en politique et dans toutes les sphères de la société. En ce sens, le mouvement féministe a toujours visé l’égalité et l’autonomie des femmes en tant que femmes là où auparavant régnaient l’exclusion et la domination. Mais nous pouvons douter que la Charte des valeurs proposée ait le même impact. En restreignant l’accès à certains postes et fonctions sous le couvert d’une certaine conception de la laïcité, nous lançons comme message qu’il n’y a qu’une seule façon de s’émanciper.

     

    Plus important encore, nous restreindrons la liberté et l’autonomie des femmes et les empêcherons de participer à la dynamique sociale pour l’unique raison d’une croyance particulière exprimée par un symbole. Le message lancé est que nous ne pouvons combattre le patriarcat et viser l’émancipation que si les femmes se plient aux diktats laïcistes sans prendre en considération leur individualité et leur dignité. Là où le combat pour le droit de vote des femmes ouvrait des horizons, la Charte referme la porte pour certaines. L’Égalité tant souhaitée ne devrait pas se cantonner à la dynamique femme-homme, mais aussi entre les femmes elles-mêmes.

     

    L’émancipation contre toutes formes de subordination et de domination arbitraires est un long et difficile combat. Il demande l’union de toutes et tous. Mais cette solidarité contre l’injustice ne sera possible que si nous acceptons la diversité des points de vue et des manières d’être dans le mouvement féministe. Malheureusement, nous croyons que la Charte constitue un recul dans cette lutte. Si le droit de vote inclusif à toutes et à tous ouvrait des horizons en élargissant l’éventail de choix et de participation publique des femmes, la Charte des valeurs telle que proposée vient restreindre ces derniers.


    Lynda Champagne et Jean-François Marçal - Féministes et professeurEs de philosophie au Collège de Maisonneuve

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel