Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Québec inclusif - Engouement pour le manifeste anti-Charte

    12 septembre 2013 |Marco Fortier | Québec








    Consultez tous nos textes sur la Charte des valeurs québécoises


    Lire le manifeste «Pour un Québec inclusif»  

    Le manifeste Pour un Québec inclusif, qui dénonce la Charte des valeurs québécoises, a recueilli en 24 heures plus de 1600 signatures d’intellectuels de tous horizons politiques, fédéralistes comme souverainistes.

     

    Le document de quatre pages soutient que la Charte proposée « cherche à exploiter [la] peur » identitaire des Québécois à des fins électoralistes. Le projet divise les Québécois et exclut les communautés culturelles, affirment les auteurs, l’avocat Rémi Bourget, le constitutionnaliste Frédéric Bérard, la professeure de philosophie Ryoa Chung et la chroniqueuse Judith Lussier.

     

    « […] nous reconnaissons qu’il existe un certain inconfort dans la population québécoise, qui réclame des “balises claires” et qui souhaite voir sa culture et son identité solidifiées. Or, nous croyons que ces différents besoins n’ont pas à être coiffés d’un imposant dispositif législatif dont les conséquences sur les libertés individuelles des minorités, et, par le fait même, sur celles de tout un chacun, pourraient être majeures », écrivent les signataires.

     

    « […] jamais, dans l’histoire, l’exclusion, telle que nous la ressentons dans un projet de charte qui imposera à une minorité de choisir entre sa conscience et sa survie, n’a fait partie des valeurs québécoises », ajoutent-ils.

     

    Des professeurs et des étudiants des principales universités montréalaises ont signé le manifeste, dont Daniel Weinstock, de la Faculté de droit de l’Université McGill, et Michel Seymour, de l’Université de Montréal. Des personnalités comme Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole étudiant lors du printemps 2012, et l’auteure Laure Waridel figurent aussi parmi les signataires. Au moment de mettre sous presse, plus de 200 personnes signaient le document chaque heure.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.