Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Charte des valeurs québécoises - Couillard pose ses conditions

    9 août 2013 | La Presse canadienne | Québec
    Le PLQ pourrait s’opposer à la charte si le but est de « mousser l’idée d’un Québec assiégé », dit Philippe Couillard.
    Photo : Annik MH De Carufel - Le Devoir Le PLQ pourrait s’opposer à la charte si le but est de « mousser l’idée d’un Québec assiégé », dit Philippe Couillard.

    La charte des « valeurs québécoises » promise par le gouvernement Marois pour régler la question des accommodements raisonnables risque de frapper un mur cet automne.

     

    Comme il l’a fait pour le projet de loi 14 sur la protection de la langue française, le Parti libéral du Québec (PLQ) s’opposera à l’adoption de la charte s’il y voit une manoeuvre pour diviser les Québécois, a prévenu le chef Philippe Couillard dans une entrevue accordée à La Presse canadienne plus tôt cette semaine.

     

    Avant d’annoncer ses couleurs, M. Couillard veut attendre de voir « la forme » que prendra l’initiative et « l’idée » qui la sous-tend. Mais il est clair, a-t-il expliqué, que l’opposition officielle refusera de cautionner un document visant à promouvoir la souveraineté en jouant la carte de l’angoisse identitaire.

     

    « Si le but poursuivi est de mettre en place une stratégie de division des Québécois, de mousser l’idée d’un Québec assiégé et en danger, nous, on n’est pas là. Les Québécois ne sont pas là non plus, les Québécois forment un peuple fier qui regarde vers l’avenir », a fait valoir M. Couillard, qui poursuit une tournée de certaines régions en prévision de la rentrée.

     

    Cette même analyse a été à l’origine de la décision des libéraux de s’opposer le printemps dernier au projet de la loi 14 de la ministre Diane De Courcy sur la protection du français. Ce projet de loi, avait souligné M. Couillard, est inacceptable, car il contribue « à élever des barrières entre nous », donnant l’image « d’un gouvernement craintif, faible, n’hésitant pas à mettre les libertés en danger pour arriver à ses fins ». La pièce législative a cependant pu franchir les étapes jusqu’à l’étude détaillée grâce à l’appui de la Coalition avenir Québec (CAQ).

     

    Le débat sur le projet de charte des valeurs québécoises - nouvelle appellation de la charte de la laïcité proposée par le Parti québécois en campagne électorale il y a un an - s’annonce tout aussi épineux. Les discussions devaient commencer le printemps dernier, mais le ministre responsable des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, a jugé plus prudent de reporter le dossier à l’automne.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel