Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    France, Québec et 14 juillet - Contrer décrochage et résignation

    13 juillet 2013 | Antoine Robitaille | Québec
    Au Québec, l’excellent film français Alceste à bicyclette a été rebaptisé Molière à bicyclette. Triste signe des temps : le distributeur présuma que nous n’étions pas en mesure de comprendre la référence au personnage principal du Misanthrope.

    Autres tristes signes, en vrac : la Librairie générale française, véritable institution dans le Vieux-Québec (qui fut jadis un grouillant quartier latin avant qu’on ne déménage l’Université Laval dans les champs de Sainte-Foy), a fermé ce printemps. Sur les plaines d’Abraham, en 1974, il y eut l’incroyable Super-franco-fête. Fondé en 1968, le Festival d’été fut longtemps un lieu de découverte de la chanson francophone. Aujourd’hui, ce rendez-vous annuel apparaît la plupart du temps comme une sorte de Super-anglo-fête pour vieux rockers dépassés. Tellement que jeudi, au parc de la Francophonie (!), Richard Desjardins, grinçant, a lancé à la foule : « Même si on est au Festival d’été de Québec, j’espère que ça ne vous dérangera pas si on fait un show en français… »


    Il y a actuellement un déplorable décrochage du Québec d’avec ses racines françaises. On a beau insister - avec raison - sur le caractère multiethnique du Québec d’aujourd’hui, reste que cette langue que l’on transmet à nos enfants (notamment ceux de la loi 101), n’est quand même pas venue de la planète mars !


    Bien sûr, il fallait que les Québécois qui croyaient encore à la notion de mère patrie la relativisent. Bien sûr, il a été nécessaire de valoriser les autres « patries » déterminantes de la culture québécoise. Pensons à la fameuse équation de l’historien Yvan Lamonde : Q (Québec) = - F (France) + GB (Grande- Bretagne) + USA (au carré) - R (Rome) + C(Canada) - auquel il faut ajouter bien sûr les Amérindiens, et Lamonde l’a fait.


    Moins de France et plus d’américanité, d’accord (et on pourrait en discuter, cf. Joseph-Yvon Thériault). Mais de ce constat, faut-il pour autant conclure qu’il faut rompre encore plus avec l’Hexagone ? Cette tentation se perçoit chez le conteur Fred Pellerin, qui connaît un succès retentissant de l’autre côté de l’Atlantique, mais conclut que nous sommes passés, par rapport à la France, de la « mère patrie » à la « mère partie » (mot relevé par l’ancienne ministre Louise Beaudoin dans un texte récent).


    Cette rupture d’avec la France peut mener à un désintérêt pour le combat pour le français, fondamental au Québec. Bien sûr, Québécois et Français semblent parfois «séparés par une langue commune», pour paraphraser Georges Bernard Shaw à propos de l’Angleterre et des États-Unis. Mais comme l’affirmait Pierre Bourgault, pourfendeur d’une certaine francophobie québécoise latente (« maudit França ! »), « vouloir à tout prix nous en tenir à la langue québécoise en tout temps et en tout lieu » représente le «pire des séparatismes». Une coupure avec une langue internationale.


    Il faut admettre que la France, ces temps-ci, ne donne pas toujours envie de se passionner pour elle, qui a la sinistrose et le « déclinisme » chroniques. Comment se passionner pour un pays toujours en train de se déprécier ? Plusieurs Français ne semblent absolument pas conscients qu’ils parlent une langue internationale qu’il faut défendre, et cultivent une vision de l’Amérique du Nord comme exclusivement anglophone. Les francophonies québécoise et canadienne existent… encore ! Chose certaine, pour ceux qui oeuvrent dans les relations France-Québec, il y a beaucoup de travail à faire. On pourrait commencer par lutter contre le décrochage québécois et la résignation française.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel