Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Une rencontre entre Marois et «Rambo» crée la controverse

    17 mai 2013 |Jessica Nadeau | Québec

    La première ministre Pauline Marois et la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, ont rencontré Bernard « Rambo » Gauthier lors d’un passage à Sept-Îles en début de semaine.


    Dans un reportage diffusé sur la chaîne régionale de Radio-Canada, on pouvait voir la première ministre se faire apostropher par un groupe de syndiqués de la FTQ-Construction qui exprimaient leur mécontentement au sujet de la Loi sur le placement syndical.


    Une rencontre privée a par la suite eu lieu entre la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, et le leader de la section 791, Bernard « Rambo » Gauthier. Une information confirmée par son attachée de presse, Geneviève Héon, qui précise qu’elle a été la « ministre déléguée pour les écouter ».


    Lors de la période de questions jeudi matin, les libéraux ont accusé le gouvernement de négocier avec « des bandits ». « Menaces de mort, violence, intimidation, discrimination, collusion, voilà quelques-unes des conclusions décrivant la situation prévalant dans l’industrie de la construction sur la Côte-Nord, a affirmé, en guise d’introduction, le député libéral Guy Ouellette. Quelle instruction la première ministre a-t-elle donnée à sa ministre des Ressources naturelles afin de faciliter le placement à Sept-Îles ? »


    Pauline Marois s’est défendue en affirmant que, contrairement à l’ancien gouvernement, elle était à l’écoute des gens. « Il y avait des gens qui manifestaient là. On les a écoutés, on a échangé avec eux. Est-ce que vous allez nous reprocher cela ? »













    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel