Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Lettre - Mme Marois, chef d’orchestre!

    4 janvier 2013 |Michel Beaumont - Québec, le 2 janvier 2013 | Québec
    Il y a fort à parier que pour Mme Marois, l’année 2013 en sera une fatidique où les médias y placeront une loupe géante afin de ne rien échapper. Il n’y a plus de place à l’erreur ; 2012 en a fait le plein avec tambours et trompettes. Sans cesse attachée aux aléas de la vie politique, Mme Marois devra accorder tous les instruments en plus d’échapper aux tensions entre les premiers et deuxièmes violons de son parti. Dans un climat politique où, malheureusement, nous subissons plus que nous choisissons, Mme Marois aura fort à faire devant les embûches.

    Terminer le ménage amorcé, car il y a péril en la demeure, est une idée soutenue et promue par un nombre significatif d’acteurs du PQ ; Pauline en est la figure de proue. La Santé et l’Éducation, notamment, verront le balai passer dans les coins. Mais avant de nous chanter les grandeurs de l’univers québécois, Mme Marois devra trouver une stratégie sans fausses notes pour renflouer les universités, soutenir la recherche et remettre à niveau l’éducation supérieure ; cela sans réveiller et froisser la gent étudiante. Oui, toute une symphonie à orchestrer !
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel