Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Lettre - Les dévots de l’angélisme contre Lisée

    17 décembre 2012 |Jean-Pierre Charest, consultant en ressources humaines - Le 13 décembre 2012 | Québec
    Jean-François Lisée vient étrangement d’être éclaboussé dans les médias sur la question d’un double salaire gagné, et, rappelons-le, gagné honnêtement, à la sueur de son front, à l’huile de ses doigts et à la salive de sa bouche. Il n’y a pourtant là aucun conflit d’intérêts réel ou apparent, et M. Lisée n’est pas coupable, ni de près ni de loin, de malversation, de prévarication ou de concussion.

    J’ai beau écouter et lire ses détracteurs, je n’arrive pas à saisir la faute, si ce n’est qu’il péchait par manque d’angélisme (péché aujourd’hui réparé).
     
    Est-il devenu indécent, pour un député, d’avoir plus d’une source de revenus ? Si c’est le cas, que faire de François Legault qui reçoit, en plus de son salaire de député, des millions en intérêts sur sa fortune personnelle ?
     
    Allons plus loin dans cette logique : qui, dans la classe moyenne, ou même parmi les gens moins fortunés, n’a jamais eu, une fois dans sa vie, deux sources concomitantes de revenus ? Parmi ceux à qui ce douloureux avers (contraire de revers) de fortune est arrivé, combien ont jugé opportun de s’autoflageller pour une prospérité estimée indécente ?
     
    Bien que le sujet de la pension universitaire de M. Lisée, alors qu’il reçoit un autre revenu de l’État, soit nettement plus discutable (on est pensionné… ou on ne l’est pas !), je suis d’avis que tout salaire gagné pour une prestation de travail livrée est à la fois mérité et inaliénable, peu importe les sources de revenus futures ou passées. N’en déplaise aux dévots de l’angélisme, dont la diligence à déclencher des tempêtes dans un verre d’eau étonne… dans un contexte où la commission Charbonneau braque ses projecteurs sur des mœurs financières tellement plus préoccupantes.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.