Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Choses promises, choses dues?

    15 décembre 2012 |Le Devoir | Québec

    Plan Nord


    Promesses : le PQ souhaitait voir le développement du Nord réalisé au bénéfice de tous les Québécois avec une transformation locale, une participation autochtone accrue, la création d’un poste de commissaire aux mines et le partage des coûts de construction des infrastructures.


    Réalisations : le Plan Nord est devenu « Le Nord pour tous » et la Société du Plan Nord a été remplacée par le Secrétariat aux affaires nordiques. Pauline Marois a rencontré les chefs autochtones afin d’établir des relations « de nation à nation ». Québec a également renégocié à son avantage l’entente avec la minière Stornoway pour la construction de la route des monts Otish.


    Redevances minières


    Promesses : le PQ promettait d’augmenter les redevances en imposant une taxe sur la valeur brute des ressources et une deuxième sur les surprofits.


    Réalisations : rien dans le budget Marois sur les redevances. La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, dit qu’elle reste ferme sur le but à atteindre (l’augmentation des redevances), mais qu’elle est flexible sur les moyens d’y arriver. Avant d’annoncer ses intentions de façon plus précise, elle veut consulter l’industrie lors d’un sommet qui aura lieu au cours de la prochaine session.

     

    Schiste et pétrole


    Promesses : mise en place immédiate d’un moratoire sur l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste.


    Réalisations : à son arrivée en poste, la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a fermé la porte au gaz de schiste, affirmant qu’elle ne voyait pas le jour où cette technologie serait sécuritaire, ce qui a obligé Pauline Marois à rectifier le tir en soutenant qu’elle attendrait la fin de l’étude environnementale stratégique. Pauline Marois a répété à maintes reprises son ouverture pour l’exploitation responsable du pétrole et elle a créé un comité mixte Québec-Alberta pour discuter de l’acheminement éventuel du pétrole des sables bitumineux vers le Québec.


    Statut du français


    Promesses : une nouvelle Charte québécoise de la langue française qui s’appliquerait aux entreprises de 10 employés et plus. On promettait de renforcer les pouvoirs de l’Office québécois de la langue française (OQLF) et d’interdire l’accès aux cégeps anglais aux francophones.


    Réalisations : la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy, a présenté en décembre son projet de loi no 14 modifiant la Charte de la langue française, mais celle-ci ne va pas aussi loin que ce qui avait été annoncé en campagne électorale. La nouvelle loi 101 s’appliquera désormais aux entreprises qui comptent entre 26 et 49 employés. Elle n’empêchera pas non plus l’accès aux cégeps anglophones aux francophones.


    Relations avec Ottawa


    Promesses : le PQ souhaitait obtenir plus de pouvoirs et de moyens pour le Québec et mettre fin aux ingérences du gouvernement fédéral. Il voulait rapatrier la gestion de l’assurance-emploi et développer une politique étrangère visant à défendre les intérêts du Québec à l’international.


    Réalisations : minoritaire, le gouvernement Marois a annoncé qu’il reportait les revendications liées à l’obtention de nouveaux pouvoirs. La première ministre a participé, fin novembre, au Conseil de la fédération à Halifax, une instance qu’elle a déjà qualifiée d’inutile.

     

    Élections à date fixe


    Promesses : faire des élections à date fixe et créer une commission sur les institutions parlementaires et électorales dont le mandat serait de proposer un nouveau mode de scrutin. On voulait également abaisser l’âge de vote à 16 ans.


    Réalisations : le ministre des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, a déposé un projet de loi pour des élections à date fixe tous les quatre ans. Le gouvernement a également présenté un projet de loi pour faire voter les jeunes directement sur les campus.

     

    Énergies vertes


    Promesses : le PQ préconisait une nationalisation du développement de l’énergie éolienne. Il s’engageait à déclasser la centrale Gentilly-2 et à investir les sommes correspondantes dans des formes d’énergies alternatives. Il avait promis le gel du bloc patrimonial d’électricité pour toute la durée de son mandat.


    Réalisations : le gouvernement a annoncé la fermeture de la centrale Gentilly-2, assortie d’un fonds de diversification de 200 millions pour la région. Le gouvernement indexe le bloc d’électricité patrimonial.

     

    Déficit zéro


    Promesses : le PQ s’était engagé à revenir au déficit zéro en 2013-2014. Il entendait abolir la taxe santé et récupérer le manque à gagner notamment en taxant les plus riches. L’abolition du Fonds des générations était au programme.


    Réalisations : le ministre des Finances et de l’Économie, Nicolas Marceau, a présenté un budget qui permettra d’atteindre le déficit zéro l’an prochain. En revanche, en raison de la fermeture de Gentilly-2 et de la perte comptable de 1,8 milliard, il ne pourra pas respecter la Loi sur l’équilibre budgétaire pour l’année en cours. La taxe santé n’a pas été éliminée, mais réduite. Le Fonds des générations n’a pas été aboli.


    Soins à domicile


    Promesses : instauration d’une politique nationale de soins et de services à domicile et assurance autonomie pour les aînés.


    Réalisations : dans son budget, le gouvernement Marois consacrait 110 millions de plus pour les soins à domicile en 2013-2014. Un groupe de travail a été mandaté pour se pencher sur la création d’une assurance autonomie.


    Garderies


    Promesses : un enfant, une place dans les garderies à 7 $.


    Réalisations : en novembre, la ministre de la Famille, Nicole Léger, a annoncé la création de 28 000 nouvelles places en garderie.

    ***

    Données compilées par Jessica Nadeau

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel