Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Grève étudiante: des groupes demandent une enquête sur le travail des policiers

    13 novembre 2012 13h09 | La Presse canadienne | Québec
    Manifestation étudiante lors du mois de mai dernier.<br />
    Photo : Jacques Nadeau Le Devoir Manifestation étudiante lors du mois de mai dernier.
    Plus d'une cinquantaine d'organisations avec, à leur tête, la Ligue des droits et libertés et les trois grandes associations étudiantes, réclament à nouveau une commission publique d'enquête indépendante sur les opérations policières durant la grève étudiante.

    Le regroupement estime que la grève a donné lieu, selon son expression, à l'une «des plus grandes vagues de répression policière de l'histoire du Québec» pour laquelle les policiers n'ont, jusqu'ici, pas eu de comptes à rendre.

    Les organisations espèrent que le gouvernement péquiste, dont des membres ont réclamé une telle enquête lorsqu'ils étaient dans l'opposition, donnera suite à cette demande maintenant qu'ils sont au pouvoir.

    Le regroupement — en grande majorité des syndicats dont plusieurs représentent des enseignants et des groupes communautaires — affirme qu'il est inadmissible que des citoyens ne puissent manifester en toute liberté sans craindre d'être victimes d'une répression qu'ils estiment brutale et injustifiée.

    Il fait valoir que les manifestations étudiantes se sont soldées par plusieurs blessures graves, des arrestations arbitraires, des conditions de détention et de libération inacceptables, autant d'atteintes à des droits pourtant reconnus dans les chartes.

    Les objectifs d'une telle enquête publique sont, notamment, de mettre un terme à l'impunité policière, de faire la lumière sur le rôle joué par les politiciens en lien avec les violations des droits de la personne et de permettre aux victimes de ces violations de droit d'obtenir réparation.

    Ultimement, les organisations souhaitent la création d'une instance civile indépendante de surveillance des opérations policières.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel