Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    PLQ: Couillard annonce qu'il prendra part à la course au leadership

    3 octobre 2012 11h59 | La Presse canadienne | Québec
    Philippe Couillard, félicité par Benoît Pelletier.<br />
    Photo : Jacques Nadeau Le Devoir Philippe Couillard, félicité par Benoît Pelletier.
    À moins d'une surprise, les pièces maîtresse de la course à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ) sont désormais toutes en place avec la confirmation, mercredi, de la candidature de Philippe Couillard.

    M.Couillard, un neurochirurgien qui a été ministre de la Santé et des Services sociaux au sein du gouvernement libéral de 2003 à 2008, sera ainsi l'adversaire des anciens ministres Raymond Bachand et Pierre Moreau en vue de succéder à Jean Charest.

    Bien que certains sondages le donnaient déjà meneur, M. Couillard a été le seul candidat à devoir parler de son intégrité en annonçant sa candidature. Il a défendu sa décision de se joindre à un fonds d'investissements privé oeuvrant dans le domaine de la santé après son départ de la politique en invoquant le fait que ce fonds n'a jamais de relation d'affaires avec le gouvernement du Québec.

    M. Couillard a cependant reconnu qu'avec le recul, il aurait probablement procédé autrement pour mieux expliquer ce passage au secteur privé au moment de son départ.

    En annonçant sa candidature, Philippe Couillard a longuement insisté sur l'identité québécoise et son attachement au fédéralisme canadien. Il a dénoncé au passage le projet du Parti québécois d'instaurer une citoyenneté québécoise, estimant que les critères avancés jusqu'ici laissent entendre une volonté qu'il estime inacceptable de catégoriser ces citoyens selon leur langue ou leur origine.

    Par ailleurs, il a aussi cherché à placer sa candidature sous le signe de l'économie, de l'innovation et de la justice sociale, se disant être le candidat capable d'unir d'abord les libéraux et ensuite tous les Québécois.

    Plusieurs députés et ex-ministres étaient venus appuyer sa candidature, notamment Sam Hamad et Kathleen Weil, qui coprésideront sa campagne, ainsi que Yves Bolduc, Michel Audet, Benoît Pelletier et Yvon Marcoux.

    Philippe Couillard, qui est âgé de 55 ans, a tour à tour été député de Mont-Royal, à Montréal, et de Jean-Talon, à Québec. Depuis son retrait de la politique, il y a quatre ans, il a oeuvré dans le secteur privé, notamment à titre de membre de conseils d'administration. Il a aussi été à l'emploi de l'Université McGill.

    Philippe Couillard, félicité par Benoît Pelletier.<br />
Philippe Couillard en septembre dernier.<br />
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel