Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Jean Charest défait: «J'assume l'entière responsabilité du résultat que nous avons ce soir»

    4 septembre 2012 23h51 |Marie-Andrée Chouinard | Québec
    Jean Charest est défait dans Sherbrooke.<br />
    Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Jean Charest est défait dans Sherbrooke.
    QUÉBEC 2012 - RÉSULTATS
    Consultez
    le graphique
    des résultats
    des élections
    au Québec


    Malgré un pourcentage de vote appréciable aux libéraux, le chef Jean Charest n'a pas résisté aux turbulences de son dernier mandat. Le premier ministre sortant et chef du Parti libéral du Québec s'est fait montrer la porte dans sa propre circonscription, la pourtant très libérale Sherbrooke.


    C'est le député péquiste Serge Cardin, ancien bloquiste, qui a remporté cette circonscription, avec 42 % des voix, contre 34 % pour M. Charest: «J'ai toujours été optimiste mais prudent. [...] On aurait préféré que ce soit un gouvernement majoritaire, mais il y a au Parti québécois des gens déterminés, nous avons pris des engagements envers la population, et nous ferons tout en notre pouvoir pour les réaliser.»

    Jean Charest, après 28 ans de service dans sa circonscription, s'est ainsi exprimé devant ses militants: «Les Québécois vivent un grand moment dans la démocratie [...] Je veux en particulier remercier les militants du PLQ qui encore une fois ce soir ont fait mentir les sondages. Ceux qui à nouveau ont fait preuve de conviction et de détermination et ont fait la preuve que le PLQ aura été présent pendant trois siècles au Québec, parce que nous sommes un parti de valeurs, dans le passé, le présent comme nous le serons dans l'avenir.

    L'ex-premier ministre, qui a aussi tenu à féliciter Mme Marois, «la première femme à devenir première ministre du Québec», ainsi que M. Legault et Mme David pour leur élection.

    Il a renchérit en disant que son «parti s'engage à travailler en cohabitation avec tous les partis de toutes les formations politiques.»

    Tôt au cours de la campagne électorale, les sondages y montraient M. Charest très sérieusement talonné, puis semé et dépassé par M. Cardin. Dans son fief, M. Charest, élu à répétition dans ce comté depuis 1998, avait gagné en 2008 avec une majorité de 2314 voix.

    La grogne étudiante manifestée à l'endroit de Jean Charest dans la foulée du conflit étudiant et de la loi spéciale 78 pourrait en partie expliquer cette dégelée libérale puisque les étudiants de l'Université de Sherbrooke comme du Cégep de Sherbrooke occupent le comté.

    Jean Charest a été élu la première fois dans la circonscription de Sherbrooke un 4 septembre de… 1984, aux élections fédérales, comme député du Parti progressiste-conservateur. Il était alors âgé de 26 ans. Il fut réélu sans relâche dans son fief, une dernière fois en 1997 dans le giron conservateur, puis au provincial avec le Parti libéral du Québec dont il devint le chef en avril 1998.

    Le nouveau député de Sherbrooke, Serge Cardin, a été élu sous la bannière du Bloc québécois de 1998 à 2011, mais s'est retrouvé sans comté aux dernières élections fédérales, après la spectaculaire défaite du Bloc à travers le Québec.   
     
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel