Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    L’opposition réclame la reprise des négos

    1 juin 2012 |La Presse canadienne | Québec
    Les chefs de parti ont tous demandé au premier ministre Charest de retourner à la table des négociations.

    La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a légèrement modifié son discours en affirmant que le premier ministre ne devrait pas déclencher des élections maintenant, mais plutôt régler le conflit étudiant. La Coalition avenir Québec (CAQ) a réagi en affirmant par voie de communiqué qu’après 16 semaines de conflit, le gouvernement ne pouvait pas interrompre les négociations. Le chef du parti, François Legault, estime qu’il faut régler la crise à court terme en fonction de la session d’automne. En ce sens, il croit que le gouvernement devrait accepter la proposition des étudiants sur les crédits d’impôt, même si elle n’est pas idéale. « C’est une solution temporaire, à coût nul pour le gouvernement et assumée par les étudiants ou leurs parents et non pas par l’ensemble des contribuables. Avec des élections à l’automne, les citoyens pourraient ensuite s’exprimer sur la façon de régler la crise à long terme. »

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel