Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    «La politique n’est pas un long fleuve tranquille»

    Le discours d’ouverture de Jean Charest au conseil général du PLQ est retardé par une violente manifestation à Victoriaville

    5 mai 2012 |Robert Dutrisac | Québec
    Jean Charest à son arrivée au Conseil général de son parti, hier, à Victoriaville. Dans son discours, le premier ministre a défendu la décision de son gouvernement de hausser les droits de scolarité.
    Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Jean Charest à son arrivée au Conseil général de son parti, hier, à Victoriaville. Dans son discours, le premier ministre a défendu la décision de son gouvernement de hausser les droits de scolarité.
    Victoriaville - « La politique n’est pas un long fleuve tranquille », a déclaré Jean Charest à l’ouverture du conseil général du Parti libéral du Québec, une ouverture marquée par une manifestation d’une rare violence.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel