Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?

    Le DGE rejette la plainte d'Aussant

    Le chef d'Option nationale dénonçait les activités de la CAQ

    17 janvier 2012 |Robert Dutrisac | Québec
    Québec — Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a rejeté les prétentions du chef d'Option nationale, Jean-Martin Aussant, qui alléguait que la Coalition avenir Québec — le parti politique — avait bénéficié des sommes dépensées pour la tournée du mouvement qui l'avait précédé, ce qui contreviendrait à l'esprit de la Loi électorale.

    «Nous avons déterminé que ces activités s'apparentaient davantage à un groupe d'intérêt public désirant soulever des débats, susciter un dialogue au sein de la population et ultimement proposer des orientations de nature politique, plutôt qu'à un parti politique», écrit le DGEQ, Jacques Drouin, dans sa lettre envoyée à Jean-Martin Aussant.

    «Vous conviendrez que le droit à la liberté d'expression et celui à la liberté d'association dûment reconnus par les chartes commandent une interprétation et une application des dispositions de la Loi électorale qui garantissent ces droits», poursuit-il.

    «Il [M. Aussant] aurait bien aimé ça, lui, qu'on se prononce sur — j'ouvre les guillemets — l'esprit de la Loi — je ferme les guillemets», a indiqué, hier, le porte-parole du DGEQ, Denis Dion. «Il s'est essayé et, malheureusement, on n'a pas joué dans son affaire.»

    «Pour nous autres, il y a une date qui importe et c'est quand est-ce que ça devient un parti politique», a ajouté le porte-parole.

    Dans un communiqué diffusé dimanche, Jean-Martin Aussant s'est dit peu surpris de la réponse du DGEQ. «On ne peut blâmer le DGEQ pour sa réponse, il respecte son mandat et s'y limite. Mais il faudra bien une institution vers laquelle se tourner quand les questions dépassent la stricte lecture d'une loi. Pour nous, François Legault et sa CAQ-OSBL se sont permis des centaines de milliers de dollars en publicité, tournées et embauches de personnel pour l'avancement de son parti politique», a fait valoir Jean-Martin Aussant.

    Le DGEQ précise que les sommes recueillies par la CAQ quand elle était un mouvement ne peuvent être transférées au parti politique. Des vérifications à ce sujet seront effectuées par la Direction du financement des partis politiques lors du dépôt du premier rapport financier du nouveau parti en avril 2012.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel