Bonaventure:le PQ a payé pour son cynisme, estime Charest

Québec — Le Parti québécois a perdu dans Bonaventure parce que les électeurs y ont rejeté «son cynisme» et sa «campagne de salissage», a soutenu Jean Charest hier. Le premier ministre a reproché au PQ certaines «pubs à la télé» négatives qu'il a qualifiées de «rétrogrades en terme d'approche politique». Dans son entourage hier, on a dit avoir sur le cœur en particulier une pub où les membres d'une famille avaient les mains en l'air à l'instar de victimes d'un vol à main armée. On soutenait qu'ils en avaient assez de se faire «voler». Aux yeux du premier ministre, «ce n'est pas ça que les gens veulent. Et ils ont rejeté cette politique-là».

Absente de l'Assemblée nationale en raison d'un problème d'horaire d'avion, Pauline Marois n'a pas commenté le résultat de lundi. Mais un de ses proches, le député Yves-François Blanchet, de Drummond, s'est dit «atterré» par le choix d'une majorité d'électeurs. «Je trouve ça inquiétant avec le bilan de ce gouvernement et de ce parti-là que les gens votent quand même, par simple habitude, pour eux», a-t-il dit. Au PQ, plusieurs élus signalaient le «gain significatif» de 8 points de pourcentage du PQ par rapport au scrutin de 2008. 37 %, c'est mieux que «les sondages nationaux qui s'amusent à nous placer à 20 %», a-t-il ajouté.

Le chef de l'Action démocratique, Gérard Deltell, a paru atterré lui aussi hier, mais par le mauvais score de son candidat, 2,2 %: «C'est évident que c'est un résultat qui est décevant. On ne jouera pas à l'autruche.» Quant aux deux cochefs de Québec solidaire, ils se sont montrés ravis des résultats de leur candidate, qui est allée chercher 9 % des voix, le triple de ce qu'elle a eu en 2008. Mme David s'est dite surprise de «voir la direction du PQ, pour le moment en tout cas, ne pas être si encline que ça au dialogue» au sujet d'éventuelles alliances.
15 commentaires
  • Seven Nomena - Inscrit 7 décembre 2011 01 h 13

    Evacuez vos frustration SVP



    Bonjour,
    Dur contexte pour le PQ. Apres le 2 mai, pas de victoire, ni d'appui pour leur option. Le PQ doit faire une profonde reflexion sur son avenir. Ca presse. Je pense que la population attend un changement d'orientation et d'attitude de la part de cette formation politique avant de s'interesser de nouveau a eux.

    En revanche, beaucoup de gens ont reagi avec frustrations. Ils se sont exprimees comme des mauvais perdants; toute en voulant donner la morale aux electeurs et les juger injustement. C"est vraiement dommage.

    A tous ceux qui n'ont pas pu celebrer au resultat de Bonaventure, il est temps que vous evacuez vos frustrations. La population de Quebec n'apprecie pas ca.

    Commencez par regler vos problemes interne. Le monde vous regarde.
    Et surtout respecter les gens SVP
    Merci

  • M. Miclot - Inscrit 7 décembre 2011 06 h 49

    Charest sait de quoi il parle

    Le vrai cynique c'est celui qui sacrifie le peuple québécois sur l'autel de Mamon, celui qui triche à tour de bras, qui ne respecte pas les lois. VOus vous reconnaissez M.Charest. Quant l'élection de Bonaventure , c'est pas le PLQ qui a gagné mais le PQ qui a perdu. 12% d'anglos prisonniers de la machine truquée libérale un 10 % achetés par le PLQ un 5% d'analphabètes et le PLQ passe. Pas de quoi pavaner !

  • Chantal_Mino - Inscrite 7 décembre 2011 06 h 58

    Et moi ... je suis atterrée par ce qu'est devenu le PQ ainsi que tous nos élus

    Franchement, ne me dites pas que personne ne comprend ce qui s'est passé et ce qui se passe depuis longtemps.

    Le PLQ avec tous les contacts, l'argent à profusion garantie à vie pour les loyaux fidèles et les échanges de services avantageux qu'ils procurent à leurs candidats loyaux envers l'omerta et leurs tits amis, vont chercher des candidats vedettes tel que le maire Saint-Elzéar pendant 18 ans Damien Arsenault, Yves Séguin, Marc Bellemare, etc. Les gens votent pour la personne plus reconnue (aidée par les médias qui s'abstiennent bien souvent de parler des autres.La médiatisation,outil d'influence important en démocratie,est loin d'être équitable envers tous ceux qui se présentent en politique) et non pour le parti.

    Le PQ tente de faire la même chose que le PLQ,comme il l'a fait quand il était au pouvoir,mais ne peut plus,car il est dans l'opposition et ne peut malheureusement proposer des échanges de services,des subventions,des projets ou des nominations de pouvoir et/ou payantes. De plus, avec Pauline Marois qui est complètement déconnectée de la réalité du simple citoyen et qui s'est enrichie à nos dépens (quand le PQ était au pouvoir, il a donné des postes de pouvoir et payant à son mari afin de leur permettre de s'enrichir) au lieu de voir au partage de la richesse, des services et de la justice pendant qu'elle était au pouvoir, ne fera que détruire le PQ par son entêtement à y rester autant en tant que députée que à sa tête.Et je peux dire que ce n'est pas Gilles Duceppes qui nous convaincra. Cependant,si Amir Khadir y était à sa tête...que les députés indépendants et d'ONQ qui ont quitté le PQ y revenaient, que Françoise David se présentait pour le PQ aux prochaines élections dans une circonscription autre qu'où on retrouve plusieurs anglophones qui ne voteront jamais PQ ... et bien là ... ce serait à y réfléchir sérieusement. Je crois que nous aurions enfin une autre option valable.

  • Jean Lapointe - Abonné 7 décembre 2011 08 h 09

    Plus cynique que ça tu meurs.


    Mais il faut joliment être cynique pour accuser le Parti québécois de cynisme.

    Est-ce que c'est le Parti québécois ou le PLQ et son chef qui sont soupçonnés de corruption?

    A l'écouter parler, Jean Charest essaye de faire croire que le Parti québécois aurait fait une campagne de salissage.

    De telles campagnes se font c'est vrai mais quand les accusations sont fondées ce n'est plus du salissage, ce sont des faits qui sont mis à la connaissance de la population.

    Il y a des gens à qui il en faut beaucoup avant de voir la réalité. Les résultats que le PLQ ont obtensu dans Bonaventure le démontrent très bien.

    Ou bien ces gens-là qui ont voté pour le candidat libéral ne sont au courant de rien ou bien ils ne veulent pas savoir la vérité par aveuglement partisan

    On verra bien ce qui va se passer quand la Commission Charbonneau commencera à faire son travail.

  • Lise Moga - Inscrite 7 décembre 2011 08 h 21

    Les $$$ allégués volée versus le mépris ouvertement exprimé

    J’imagine que les gens de Bonaventure ont fait une autre lecture que plusieurs des habitués de nos blogues sur -qui est absolument pur et digne de leur adhésion et -qui est totalement pourri et mérite d’être jeté aux ordures. Même dans le monochrome, les nuances peuvent faire la différence entre un vulgaire brouillon et une oeuvre artistique.
    Pour Bonaventure, la Corruption extrême réside peut-être davantage dans les propos outranciers trop souvent lus sur les médias sociaux et qui survivent si facilement au couperet de la modération. Homo homini lupus (l’homme est un loup pour l’homme) est sans doute la plus redoutable des corruptions.