Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Libre circulation des données informatiques - Les gouvernements pris de vitesse

    Un site Internet informe les automobilistes des travaux routiers en temps réel

    23 août 2011 |Fabien Deglise | Québec
    Plus vite que l'administration. Les défenseurs de la libre circulation des données informatiques détenues par les organismes publics ont fait un pied de nez hier au gouvernement Charest et à la Ville de Montréal en dévoilant, avant eux, un site Internet qui permet aux automobilistes de suivre en temps réel l'évolution des chantiers de construction partout au Québec et d'établir son itinéraire afin de mieux les contourner. La semaine dernière, les deux paliers de gouvernement avaient évoqué en chœur la possibilité de créer un tel site.

    Baptisé ZoneCone.ca, le projet veut faciliter la vie des automobilistes tout en incitant les organismes publics à adopter rapidement des politiques concrètes de mise en liberté des données informatiques non confidentielles, afin de laisser les citoyens programmeurs chercher des solutions technologiques à des problèmes sociaux, a indiqué hier le regroupement Montréal Ouvert qui est à l'origine de cette démarche.

    «J'espère que les responsables du ministère des Transports (MTQ) et de la Ville vont voir ça comme un point de départ plutôt que comme un affront», a indiqué hier au Devoir Stéphane Guidoin, informaticien qui, à temps perdu, a mis en place ce site d'informations. L'homme est chargé de projet à la Bourse de Montréal. Il est aussi membre de Montréal Ouvert. «Avec ce genre de projet, nous voulons faire la promotion des données ouvertes et surtout de l'usage que les communautés de programmeurs pourraient en faire pour aider les citoyens.»

    En substance, ZoneCone.ca, accessible gratuitement, articule au même endroit sur le Web plusieurs données recueillies par M. Guidoin sur les sites Internet du MTQ et de la Ville de Montréal. «Dans une prochaine version du site, il serait aussi possible d'inclure une fonction sociale par laquelle les citoyens pourront indiquer la présence de travaux non répertoriés ou de travaux suspendus», ajoute le créateur qui estime toutefois qu'avec «une plus grande ouverture» des données détenues par la Ville et le ministère, l'information diffusée pourrait alors «devenir encore plus fiable».

    ZoneCone.ca est la dernière création du groupe Montréal Ouvert qui, par le passé, a mis en place des sites d'informations pratiques fondées sur le recoupement de données publiques relativement faciles à dénicher sur la Toile. Patinermontreal.com, sur l'état des patinoires à Montréal, et Resto-net.ca, qui recense et localise les inspections des restaurants de la ville, sont au nombre de ces créations. À terme, les défenseurs des données libres espèrent que tous les paliers de gouvernement faciliteront à court terme l'accès aux données publiques, comme l'ont fait plusieurs villes d'Europe et des États-Unis, pour permettre la mise à profit de l'intelligence collective et de la technologie pour la recherche de solutions innovantes à des problèmes récurrents, estiment-ils.












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.