En bref - André Arthur s'en tire

Ottawa — Malgré ses propos racistes sur les chauffeurs de taxi arabes et haïtiens de Montréal, l'ex-animateur de radio et actuel député fédéral André Arthur s'en tire et n'aura pas à les indemniser, a tranché la Cour suprême du Canada.

Dans un jugement rendu hier, le plus haut tribunal du pays a jugé que les chauffeurs de taxi n'avaient pas subi de préjudice personnel puisque l'animateur avait attaqué tout le groupe en ondes, et non chacun d'entre eux individuellement. Selon la Cour, la réputation des chauffeurs est demeurée intacte aux yeux des citoyens. Dans un jugement divisé (6-1), la Cour a donc rejeté le recours collectif qui avait été intenté.