Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Sondage Léger Marketing–Le Devoir–The Gazette - L'ADQ connaît un regain de vie

    L'insatisfaction à l'égard du gouvernement Charest demeure forte

    13 décembre 2010 |Alec Castonguay | Québec
    L’Action démocratique du Québec a repris du tonus dans les intentions de vote depuis un mois, aidé entre autres choses par sa prise de bec avec Jean Charest sur le «parrain» de la famille libérale. Le parti obtient maintenant 15 % des intentions de vote.<br />
    Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir L’Action démocratique du Québec a repris du tonus dans les intentions de vote depuis un mois, aidé entre autres choses par sa prise de bec avec Jean Charest sur le «parrain» de la famille libérale. Le parti obtient maintenant 15 % des intentions de vote.
    Rapport de sondage : La politique provinciale et fédérale au Québec
    Alors que la session parlementaire vient de prendre fin à Québec, l'Action démocratique du Québec connaît un léger regain de vie, révèle un nouveau sondage Léger Marketing-Le Devoir-The Gazette. Le Parti québécois demeure en tête.

    L'Action démocratique du Québec (ADQ) a repris du tonus dans les intentions de vote depuis un mois, aidé non seulement par le passage de son chef, Gérard Deltell, à l'émission Tout le monde en parle, mais aussi par sa prise de bec avec Jean Charest sur le «parrain» de la famille libérale. L'ADQ a aussi fait une bonne performance à l'élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata. Le parti obtient maintenant 15 % des intentions de vote, soit une hausse de 4 points depuis 30 jours. Dans la région de Québec, l'ADQ est d'ailleurs à 28 %, soit au deuxième rang derrière le PQ (37 %).

    «C'est la nouvelle du sondage, ce petit coup de coeur envers l'ADQ», explique Christian Bourque, vice-président de Léger Marketing. «Les gens sentent qu'ils peuvent recommencer à dire qu'ils ne les haïssent pas. C'est le premier bon signe pour l'ADQ depuis longtemps.»

    Outre la performance de l'ADQ, on remarque que l'écart entre les intentions de vote du Parti québécois (PQ) et du Parti libéral du Québec (PLQ) s'est accru depuis un mois. Les troupes de Pauline Marois ont maintenant 6 points d'avance, 2 de plus qu'en novembre.

    L'effervescence autour d'un nouveau parti politique que mènerait François Legault s'est atténuée, de sorte que le retour à la normale place le PQ avec une avance plus confortable, à 36 % des intentions de vote. Le PLQ obtient 30 %, une baisse de 3 points depuis 30 jours. Québec solidaire est stable, avec 9 %, alors que le Parti vert du Québec reçoit 7 % des intentions de vote.

    Chez les francophones à travers le Québec, l'avance du PQ est forte, à 43 %, ce qui lui accorderait un gouvernement majoritaire. Le PLQ est crédité d'à peine 20 %. L'ADQ reçoit 17 %. Tous les chiffres et les questions du sondage sont disponibles sur notre site Internet.

    Forte insatisfaction

    Le dernier mois n'aura pas permis au gouvernement Charest de sortir de la zone d'insatisfaction record où il est enfoncé depuis maintenant un an. Près de 75 % des Québécois se disent insatisfaits du gouvernement en place. Ils sont d'ailleurs 49 % de «très insatisfaits». Les répondants sont 20 % à se dire satisfaits.

    En ce qui a trait au meilleur premier ministre, c'est toujours l'incertitude, alors que 37 % des Québécois disent ne pas savoir ou ne souhaitent pas répondre. Près de 22 % choisissent Pauline Marois, alors que 18 % optent pour Jean Charest. Le chef de l'ADQ, Gérard Deltell, obtient 12 %, devant Amir Khadir (10 %) et Guy Rainville (1 %).

    Le sondage a été mené du 6 au 9 décembre, auprès de 1001 personnes. Le coup de sonde Internet a été réalisé selon une méthodologie fiable et éprouvée. Plus de détails sur la méthodologie dans le document PDF sur notre site Internet. Un échantillon probabiliste de la même taille présenterait une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.
    L’Action démocratique du Québec a repris du tonus dans les intentions de vote depuis un mois, aidé entre autres choses par sa prise de bec avec Jean Charest sur le «parrain» de la famille libérale. Le parti obtient maintenant 15 % des intentions de vote.<br />
Intentions de vote au provincial<br />












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.