Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Éducation - Line Beauchamp reçoit un bon accueil... et une liste de défis

    12 août 2010 |La Presse canadienne | Québec
    Le remaniement ministériel effectué par Jean Charest entraîne des réactions plutôt favorables dans le milieu de l'éducation. L'ancienne ministre de l'Environnement, Line Beauchamp, a obtenu une promotion en étant mutée à l'Éducation. Réjean Parent, président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), y voit un geste positif puisque, selon lui, le premier ministre a choisi une personnalité influente qui a su faire ses preuves.

    Pour la CSQ, cette désignation de Mme Beauchamp démontre que l'éducation demeure une priorité puisque Jean Charest ne se priverait pas d'une alliée compétente s'il ne croyait pas à l'importance de ce ministère.

    Cette vision est partagée par la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), qui se réjouit de voir arriver une ministre expérimentée.

    La présidente de la FCSQ, Josée Bouchard, croit que l'expertise acquise par la nouvelle ministre de l'Éducation au sein de l'appareil gouvernemental constitue un atout.

    De son côté, le milieu étudiant accueille Line Beauchamp en lui lançant un défi. Lundi, les administrations universitaires seront présentes devant la Commission de la culture et de l'éducation pour répondre de leur gestion. La Fédération étudiante universitaire (FEUQ) espère que la nouvelle ministre saura éviter tout gaspillage de fonds.

    «Les administrations universitaires ont toujours le mot "compétition" à la bouche, mais lorsqu'on leur demande des résultats et des données pour analyser leur gestion, on peine à les obtenir», a indiqué Louis-Philippe Savoie, président de la FEUQ.

    Soutenue par la Fédération étudiante collégiale, la FEUQ dit vouloir insister pour que le travail d'assainissement des finances dans le milieu de l'éducation ne ralentisse pas avec le changement de titulaire du ministère. Ils ont également formulé le désir de trouver auprès de la nouvelle ministre des appuis contre la hausse des droits de scolarité.

    Les jeunes ne sont pas les seuls à avoir brandi leur liste d'épicerie à la ministre fraîchement nommée.

    Pour les commissions scolaires, les dossiers de l'intégration des élèves en difficulté et la valorisation de l'école publique figurent parmi les cibles prioritaires.

    «Mme Beauchamp peut compter sur l'entière collaboration des commissions scolaires, qui mettent à sa disposition l'expertise de son réseau, qui souhaite aborder ces questions en partenariat avec la ministre», a précisé Mme Bouchard dans un communiqué, en mentionnant qu'elle souhaitait une rencontre rapidement.

    Bien que l'arrivée de Line Beauchamp puisse être considérée comme une bonne chose, le président de la CSQ croit néanmoins qu'il aurait peut-être été préférable de laisser à Michelle Courchesne le soin de terminer certains chantiers.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.