Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    L’Équipe Denis Coderre rate son changement de nom

    L’appellation «Mouvement Montréal» a déjà été réservée auprès du Directeur général des élections

    23 décembre 2017 |Jeanne Corriveau | Montréal
    Le chef intérimaire du parti, Lionel Perez
    Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Le chef intérimaire du parti, Lionel Perez

    Le parti Équipe Denis Coderre pour Montréal a échoué dans sa tentative pour changer de nom. La formation politique de l’ancien maire a trop tardé avant de réserver sa nouvelle appellation, « Mouvement Montréal », auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) et s’est fait prendre de vitesse.

     

    Le 11 décembre dernier, le chef de l’opposition, Lionel Perez, avait dévoilé le nouveau nom du parti, « Mouvement Montréal », en présence des élus de sa formation. Sauf qu’au moment d’en faire l’annonce, la nouvelle appellation n’avait pas été réservée au bureau du DGEQ, première étape avant d’enregistrer officiellement un nom.

     

    Ancien candidat du Bloc Pot, Guillaume Blouin-Beaudoin a décidé d’aller de l’avant et de réserver le nom lui-même. « Quand on fait de la politique, je pense qu’une des premières choses à maîtriser, c’est la loi électorale. Je trouve qu’ils ont fait preuve d’un peu de désinvolture. Je voulais dénoncer ça », a-t-il expliqué au Devoir.

     

    Il voulait aussi démontrer que l’ancien parti de Denis Coderre était « désorganisé ». « La machine est pas mal affaiblie depuis les élections », dit-il.

     

    M. Blouin-Beaudoin, qui s’est présenté à quelques occasions au conseil municipal de Montréal pour questionner les élus, n’écarte pas la possibilité de créer un parti politique. « Mais je n’ai pas fait ce geste-là pour, dans quatre ans, devenir maire de Montréal », a-t-il soutenu.

     

    Le nom Mouvement Montréal est réservé auprès du DGEQ jusqu’au 20 juin 2018.

     

    Leçon apprise

     

    Le parti d’opposition devra donc trouver un nouveau nom. « Mais cela n’affecte en rien notre ardeur à défendre les citoyens de Montréal et à surveiller l’administration en place, comme nous le faisons depuis le début », a fait valoir Lionel Perez par voie de communiqué.

     

    Le directeur des communications au cabinet de l’opposition, Romain Bédard, indique que les élus pourraient choisir un des autres noms envisagés par le parti. La nouvelle dénomination pourrait être dévoilée au début de janvier. Mais cette fois, le parti s’assurera que le nom est réservé auprès du DGEQ avant de le divulguer, a assuré M. Bédard.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.