Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Les transports en commun gratuits pendant le week-end de la Formule E

    27 juillet 2017 |Marie-Lise Rousseau | Montréal
    Le maire Denis Coderre en compagnie du promoteur de la Formule E, Alejandro Agag
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le maire Denis Coderre en compagnie du promoteur de la Formule E, Alejandro Agag

    Les autobus et le métro de Montréal ainsi que les vélos en libre-service Bixi seront gratuits samedi et dimanche dans le cadre du championnat de Formule E.

     

    C’est ce qu’a annoncé le maire Denis Coderre mercredi lors de l’inauguration du circuit. « On incite les gens à venir en bus et en métro. Il ne s’agit pas que d’une course, il y a une mission de développement durable », a-t-il déclaré au sujet de l’événement.

     

    La Société de transport de Montréal (STM) précise que le transport en commun sera gratuit dans tout son réseau de 5 h samedi à 5 h lundi. Cela inclut notamment la ligne d’autobus 747, qui relie l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau au centre-ville de Montréal.

     

    L’utilisation des vélos en libre-service, qui sont déjà gratuits les derniers dimanches du mois, sera sans frais pour tous les allers simples de 30 minutes ou moins, de 6 h samedi à 23 h 59 dimanche, a pour sa part indiqué Bixi. Un dépôt de 20 $ sera toutefois exigé aux usagers comme garantie.
     

    Coderre se défend de nouveau

     

    Denis Coderre a une fois de plus rejeté du revers de la main les critiques concernant la gestion de la Formule E par la Ville de Montréal mercredi. « On essaie de faire des attaques personnelles par des articles de journaux, je n’en ai rien à cirer. Actuellement, ce qui est important, c’est l’événement », a déclaré le maire aux journalistes.

     

    M. Coderre réitère que la Formule E sera « une carte postale exceptionnelle » pour Montréal. « Il va y avoir moins de décibels, mais plus d’adrénaline », a-t-il dit.

     

    Il estime que 20 millions de spectateurs regarderont le championnat partout dans le monde. « On a fait nos devoirs, le travail a été bien fait, qu’on parle de la course maintenant », a-t-il demandé aux journalistes.

     

    La gratuité des transports en commun lors de l’événement a été critiquée par Projet Montréal, qui perçoit cette annonce comme un exercice de relations publiques de la part de la Ville. « Le maire souhaite évidemment renverser la perception négative qu’ont les Montréalais de la Formule E », a déclaré la chef de l’opposition officielle, Valérie Plante.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.