Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Lieux de culte

    Outremont doit refaire ses devoirs

    5 avril 2016 |Jeanne Corriveau | Montréal
    Le 18 mars dernier, l’arrondissement d’Outremont a constaté que deux zones contiguës situées dans le Plateau-Mont-Royal avaient été omises sur les cartes préparées par la Direction de l’aménagement urbain.
    Photo: Annick MH de Carufel Le Devoir Le 18 mars dernier, l’arrondissement d’Outremont a constaté que deux zones contiguës situées dans le Plateau-Mont-Royal avaient été omises sur les cartes préparées par la Direction de l’aménagement urbain.

    En raison d’erreurs dans les cartes préparées par les services municipaux, l’arrondissement d’Outremont devra relancer le processus de consultation référendaire en lien avec son règlement interdisant les lieux de culte sur les artères commerciales.

     

    Le 18 mars dernier, l’arrondissement d’Outremont a constaté que deux zones contiguës situées dans le Plateau-Mont-Royal avaient été omises sur les cartes préparées par la Direction de l’aménagement urbain. La journée de signatures de registre a donc dû être reportée.

     

    « C’est dommage, mais c’est arrivé. Nous mandaterons une compagnie qui déterminera les zones. Nous ne ferons pas l’erreur deux fois », a commenté la mairesse Marie Cinq-Mars à l’occasion de l’assemblée du conseil d’arrondissement lundi soir.

     

    Lors de cette assemblée, les élues d’Outremont ont entériné l’abandon des règlements modifiant le zonage des rues Bernard et Laurier qui devaient interdire les lieux de culte sur ces artères commerciales. Elles ont par la suite déposé un avis de motion en vue de l’adoption, dans les prochains mois, de projets de règlement semblables aux précédents.

     

    L’arrondissement a aussi octroyé un contrat de 17 821,13 $ à la firme BC2 Groupe Conseil afin de mettre à jour le plan de zonage et de réaliser des cartes de zonage « dans le cadre de futures modifications réglementaires ».

     

    Lors de la période de questions des citoyens, des membres de la communauté hassidique ont exprimé leur opposition au projet et demandé aux élues de revoir leurs intentions. Mme Cinq-Mars a répliqué qu’Outremont maintiendrait le cap et que les citoyens auraient l’occasion de se prononcer sur la question.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.