Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Élections municipales montréalaises - La coalition Harel-Côté limite ses dons individuels à 300 $

    24 juillet 2013 | Marco Fortier | Montréal
    Louise Harel a présenté mardi son candidat à la mairie d’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Michel Taylor.
    Photo : Jacques Nadeau - Le Devoir Louise Harel a présenté mardi son candidat à la mairie d’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Michel Taylor.

    En matière de financement politique, la coalition de Louise Harel et de Marcel Côté a décidé de « laver plus blanc que blanc ».

     

    Vision Montréal, de Louise Harel, et la Coalition Montréal, de Marcel Côté, ont formé une alliance en vue de conquérir la mairie le 3 novembre, mais restent deux entités distinctes. Pour éviter de prêter flanc à la critique, la coalition a décidé d’accepter une seule contribution maximale de 300 $ par partisan, même si elle aurait le droit d’en accepter deux, a indiqué mardi Louise Harel. Cette somme de 300 $ par personne est le don maximal à un parti politique municipal prévu par la loi.

     

    « On a rencontré le DGE [Directeur général des élections du Québec] pour proposer un maximum de 300 $ pour l’ensemble de la coalition », a-t-elle dit en marge d’un point de presse où elle a présenté son candidat à la mairie d’arrondissement de Rivière-des-Prairies -Pointe-aux-Trembles, dans l’est de l’île.

     

    Michel Taylor, conseiller au Fonds immobilier de solidarité de la FTQ et très engagé dans son milieu, portera les couleurs de Vision Montréal. Il affrontera Chantal Rouleau, mairesse de l’arrondissement, qui a largué le parti de Louise Harel pour se joindre à l’Équipe Denis Coderre en mai dernier. La bataille s’annonce féroce.

     

    « Je ne vois pas ça comme un affrontement, dit Michel Taylor. Je ne suis pas contre Mme Rouleau, j’ai travaillé avec elle et c’était assez cordial. »

     

    Candidat de rêve

     

    Louise Harel a vanté les qualités de son candidat, père de trois enfants et qui est engagé dans plusieurs groupes sociaux et économiques de l’arrondissement. « Il est le citoyen dont […] peut rêver » un parti politique, a dit Louise Harel.

     

    La coalition Harel-Côté a demandé au DGE que ses candidats soient identifiés sur les bulletins de vote comme membres de Vision Montréal-Coalition, a indiqué Mme Harel.

     

    Vision Montréal a rendu publique mardi la liste de tous ses donateurs depuis le début de l’année 2013. Ils ont versé un total de 41 000 $. La mairesse Chantal Rouleau figure parmi les donateurs ; elle a versé 100 $ à Vision Montréal le 8 juin 2013, après avoir rejoint le parti de Denis Coderre. Elle faisait des versements de 100 $ au parti le 8e jour de chaque mois.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel