Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Investissement de150 millions pour le développement urbain

    24 janvier 2013 |Jeanne Corriveau | Montréal
    Jean-François Lisée, Sylvain Gaudreault et Michael Applebaum lors de l’annonce mercredi d’un investissement de plusieurs millions pour la mise en œuvre du Plan métropolitain d’aménagement et de développement de Montréal.
    Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Jean-François Lisée, Sylvain Gaudreault et Michael Applebaum lors de l’annonce mercredi d’un investissement de plusieurs millions pour la mise en œuvre du Plan métropolitain d’aménagement et de développement de Montréal.
    Une somme de 150 millions sera investie au cours des six prochaines années dans la mise en oeuvre du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) ado-pté par les élus de la région montréalaise en décembre 2011. Ce financement permettra notamment d’aménager des sentiers cyclables et pédestres et de faire l’acquisition d’espaces verts.

    S’entendre sur un projet commun, c’est bien beau, mais tôt ou tard, il faut signer des chèques, a reconnu le ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée, lors d’une conférence de presse en compagnie de son collègue des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, et du maire de Montréal, Michael Applebaum.


    Entré en vigueur en mars 2012, le PMAD encadrera le développement urbain pour les 20 prochaines années selon trois axes, soit la densification urbaine aux abords des réseaux de transport, le développement du transport collectif et la protection de la trame verte et bleue.


    Les travaux prévoient entre autres l’aménagement d’un sentier cyclable entre Oka et Mont-Saint-Hilaire d’une longueur de 143 kilomètres, l’acquisition de terrains pour le Corridor forestier du mont Saint-Bruno et l’agrandissement du refuge faunique du parc de la rivière des Mille-Îles. Sept projets de planification de quartiers de type TOD, axés sur le transport en commun, bénéficieront d’une aide financière de 100 000 $ chacun, a-t-on indiqué. Les investissements de 150 millions annoncés mercredi seront assumés à parts égales par le gouvernement du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal et les municipalités participantes.


    « 17 % du territoire de la CMM va être protégé à des fins de loisirs, de boisés et de milieux humides. C’est l’objectif international qui était fixé pour la biodiversité, a noté M. Lisée. Ce sont des projets qui vont contribuer à ce qui est difficile à construire : l’identité métropolitaine. » Le ministre croit qu’une bonne partie de ces travaux sera réalisée à temps pour 2017, année du 375e anniversaire de Montréal.


    Le Mouvement Ceinture Verte, une coalition qui réclame la création d’une trame verte et bleue, s’est dit satisfait des investissements annoncés, mais presse les 14 MRC du territoire de la CMM d’inclure un plan de conservation des milieux naturels dans les schémas d’aménagement qu’elles devront bientôt adopter.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.