Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Effervescence immobilière à Montréal

    Le maire Tremblay a annoncé hier dix projets pour le centre-ville totalisant plus de 628 millions

    4 avril 2012 |Jeanne Corriveau | Montréal
    L’immeuble Peterson, dans le Quartier des spectacles, comptera 34 étages et 280 logements. Il sera érigé rue de la Concorde, au sud de la rue Sherbrooke.<br />
    Photo: Ville de Montréal L’immeuble Peterson, dans le Quartier des spectacles, comptera 34 étages et 280 logements. Il sera érigé rue de la Concorde, au sud de la rue Sherbrooke.
    Les projets immobiliers se multiplient au centre-ville de Montréal. Le maire Gérald Tremblay en a annoncé dix d'un coup hier. S'ils se réalisent, ces projets se traduiront par des investissements totalisant 628,2 millions de dollars. La maison Louis-Hippolyte-LaFontaine pourrait profiter de cette effervescence puisque le développement de l'îlot Overdale dont elle fait partie est conditionnel à la restauration de l'immeuble patrimonial laissé à l'abandon depuis une vingtaine d'années.

    L'ambiance n'était pas au pessimisme hier matin dans les locaux de l'arrondissement de Ville-Marie où l'équipe de la Direction de l'aménagement urbain dévoilait les projets immobiliers qui devraient voir le jour au cours des prochaines années.

    Parmi les plus ambitieux figure le projet de la maison Ogilvy, à l'angle des rues Sainte-Catherine et de la Montagne, qui prévoit la démolition de l'hôtel de la Montagne, l'agrandissement du magasin Ogilvy et la construction d'un nouveau complexe hôtelier et résidentiel. Le tout pour la coquette somme de 140 millions.

    Plus au sud, le Roccabella viendra remplacer un stationnement de surface bordé par le boulevard René-Lévesque et la rue de la Montagne. Les deux tours jumelles de 35 étages abriteront 516 condos ainsi que des locaux commerciaux et nécessiteront des investissements de 117 millions.

    Dans le Quartier des spectacles, le Peterson, avec ses 280 logements et ses balcons en coursives, s'élèvera sur 34 étages le long de la rue de la Concorde, au sud de la rue Sherbrooke.

    Certains projets impliqueront la revalorisation d'immeubles existants, comme dans le cas du Saint-Dominique, qui prévoit la transformation et l'agrandissement de l'ancienne brasserie Ekers du boulevard Saint-Laurent.

    Ces projets, a tenu à préciser le maire Tremblay, s'ajoutent aux 29 autres qui sont en cours de réalisation au centre-ville: «On est en train de réhabiliter des bâtiments qui sont vacants et de faire disparaître de grands terrains de stationnement de surface.» Cette effervescence témoigne de la confiance des promoteurs dans la vitalité du centre-ville, a-t-il souligné en rappelant que depuis 2006, la population qui réside dans ce secteur stratégique a grimpé de 6 %.

    Le cas de la maison LaFontaine

    Le maire fonde beaucoup d'espoirs dans le projet de développement de l'îlot Overdale qui permettra, outre la construction d'un complexe résidentiel et commercial, la restauration de la maison de l'ancien premier ministre du Canada-Uni Louis-Hippolyte-LaFontaine. L'homme d'affaires Kheng Ly, qui a fait l'acquisition du terrain de 140 000 pieds carrés en septembre dernier pour 28 millions, se serait engagé à remettre l'immeuble et état et à restaurer le jardin adjacent. «Il faut absolument que le promoteur, à ses frais, rénove la coquille [de la maison LaFontaine] pour qu'on puisse accueillir un centre d'interprétation afin de reconnaître la contribution exceptionnelle de Louis-Hippolyte LaFontaine, a expliqué le maire. Je vais m'assurer, avec mon équipe, que ce sera une des conditions de l'émission du permis.»

    La vocation future de la maison LaFontaine n'est pourtant pas encore confirmée. Le sénateur Serge Joyal, qui milite activement depuis des années avec Phyllis Lambert pour la sauvegarde de l'immeuble, dit avoir bon espoir de voir le projet de lieu de commémoration de l'histoire canadienne se réaliser. Hier, le sénateur a indiqué au Devoir avoir rencontré à deux reprises au cours des derniers mois les représentants du nouveau propriétaire du terrain. «Ils nous ont donné tous les signes de bonne foi et de coopération», a-t-il dit.

    M. Joyal croit que le propriétaire devrait solliciter l'aide de Parcs Canada dans le cadre des travaux de restauration de l'édifice et l'élaboration d'un projet de commémoration. La maison LaFontaine pourrait alors être intégrée au circuit historique de Montréal, qui comprend la maison de Georges-Étienne Cartier, de la rue Notre-Dame, celle de Louis-Joseph Papineau et d'autres monuments, comme la prison des Patriotes. «Il n'est pas nécessaire que Parcs Canada fasse l'acquisition de la maison. Il existe toutes sortes de formules. On pourrait par exemple signer un bail emphytéotique de 60 ans ou plus», a-t-il suggéré.

    Logements sociaux et abordables


    Les projets immobiliers au centre-ville de Montréal comporteront-ils des logements sociaux et abordables comme le prévoit la Stratégie d'inclusion de la Ville de Montréal? «Certains projets en hauteur ne sont pas susceptibles d'accueillir des logements sociaux», a reconnu le maire Tremblay. Des discussions seront toutefois entreprises avec les promoteurs pour qu'ils versent une contribution dans un fonds dédié à la réalisation de projets de logements sociaux. Mais cette contribution est volontaire, a-t-il rappelé.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.