Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Aidants étrangers: Ottawa abolit des frais pour certaines familles

    28 décembre 2017 | Stéphanie Levitz - La Presse canadienne à Ottawa | Canada
    Les frais de traitement avaient été imposés en 2014 pour réduire les abus dans le Programme fédéral des travailleurs étrangers temporaires.
    Photo: iStock Les frais de traitement avaient été imposés en 2014 pour réduire les abus dans le Programme fédéral des travailleurs étrangers temporaires.

    Certaines familles qui embauchent un travailleur étranger pour s’occuper des enfants ou d’une personne qui a des besoins médicaux seront exemptées des frais de 1000 $ exigés depuis trois ans par le gouvernement fédéral pour examiner la demande.

     

    Dans le cadre du Programme fédéral des travailleurs étrangers temporaires, les familles ont la possibilité d’embaucher un « fournisseur de soins » étranger pour s’occuper, dans une résidence privée, des enfants, de personnes âgées ou ayant des besoins médicaux certifiés, lorsque des Canadiens ou des résidents permanents ne sont pas disponibles. Ces employeurs doivent au préalable payer 1000 $ afin de couvrir les frais de traitement de la demande d’« évaluation de l’impact sur le marché du travail » dans une région donnée.

     

    Comme il l’avait promis dans son dernier budget, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a publié mercredi une modification à cette exigence, considérée par certains comme injuste pour les familles moins fortunées. Les frais seront exigés dorénavant aux seules familles qui gagnent plus de 150 000 $ par année. Les familles qui voudront embaucher un travailleur étranger pour s’occuper à la maison d’une personne souffrant d’une maladie physique ou mentale seront aussi exemptées des frais de traitement de 1000 $.

     

    Les frais de traitement avaient été imposés en 2014 pour réduire les abus dans le Programme fédéral des travailleurs étrangers temporaires. Certains foyers ont estimé qu’à cause de ces frais, qui s’ajoutent aux autres dépenses liées à l’embauche d’un travailleur étranger, ils n’avaient plus les moyens de recourir à cette aide familiale. Il peut s’agir de gardiennes d’enfants, d’infirmières, d’aides familiales résidentes ou d’aides de maintien à domicile, qui remplacent les aidants naturels, partis assurer les revenus familiaux.

     

    Ottawa estime que cette modification coûtera au trésor public environ 28,3 millions de dollars sur 10 ans en manque à gagner.

     

    À leur arrivée au pouvoir à l’automne 2015, les libéraux avaient promis d’éliminer complètement ces frais, mais ils ont décidé depuis de les maintenir pour les familles à revenus plus élevés, qui ont les moyens de les payer, indique-t-on à Ottawa. Le gouvernement estime que 3357 familles aux revenus de moins de 150 000 $ se qualifieront chaque année. Par ailleurs, 827 autres foyers seront exemptés pour embaucher un travailleur étranger afin de s’occuper à la maison d’une personne souffrant d’une maladie physique ou mentale.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.