Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Une députée libérale reproche à un conservateur des commentaires «humiliants»

    4 décembre 2017 17h49 | Lina Dib - La Presse canadienne à Ottawa | Canada
    La députée libérale fédérale de Longueuil, Sherry Romanado
    Photo: Justin Tang La Presse canadienne La députée libérale fédérale de Longueuil, Sherry Romanado

    La députée libérale fédérale de Longueuil allègue qu’un député conservateur a fait à son endroit des commentaires « humiliants » et de « nature sexuelle ». Et les excuses offertes par le député James Bezan ne suffisent pas à sa collègue.

     

    Sherry Romanado, députée de Longueuil — Charles-LeMoyne, a semé la consternation à la Chambre des communes lorsqu’elle s’est levée pour faire ces allégations peu après la période des questions, lundi.

     

    « En mai, le député de Selkirk-Interlake-Eastman m’a fait, publiquement, des commentaires inappropriés, humiliants et non sollicités, des commentaires de nature sexuelle. Ces commentaires m’ont causé beaucoup de stress et ont nui à mon environnement de travail », a déclaré Mme Romanado.

     

    En matinée, toujours aux Communes, le député Bezan s’était levé pour faire sa propre déclaration. « J’ai fait un commentaire inapproprié et insensible, en présence de la députée de Longueuil », avait-il dit, en offrant ses « excuses sincères ».

     

    Manifestement, ces excuses n’ont pas suffi à Mme Romanado.

     

    En fin de journée, lundi, M. Bezan a donc donné plus de détails sur l’incident.

     

    « Le 2 mai, à un événement public à l’hôtel de ville d’Ottawa, je posais pour une photo avec la députée et un autre individu. Pendant que je posais pour la photo, j’ai fait un commentaire inapproprié et désinvolte et j’ai dit » Ce n’est pas ma conception d’un ménage à trois «. Ceci se voulait un commentaire partisan à propos du fait de paraître dans une photo avec un membre du caucus libéral », a-t-il raconté dans une déclaration publique.

     

    Le député ajoute dans sa déclaration qu’il a tenté de s’excuser dès le lendemain, mais on ne lui en aurait pas offert l’occasion. M. Bezan a ensuite eu à répondre à une plainte officielle. La plainte a conduit à des excuses par écrit, à des excuses en personne et à une participation à une séance de formation pour sensibiliser le député.

     

    Au bureau de Mme Romanado, on dit que l’élue ne veut rien ajouter à son commentaire en Chambre.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.