Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Lettres

    Inclure les exclus de la loi C-14

    23 août 2017 | Yvon Bureau, travailleur social et consultant bénévole pour un mourir digne et libre Québec, le 20 août 2017 | Canada

    Lettre à l’Association médicale canadienne

     

    Vous avez raison d’étudier la possibilité d’élargir la loi C-14 sur l’aide médicale à mourir aux cas suivants : « les mineurs matures, les demandes anticipées et les situations où la maladie mentale est le seul problème de santé sous-jacent ».

     

    Vous avez surtout l’urgent devoir d’inviter le gouvernement fédéral à inclure les grands souffrants dans sa loi. Ainsi, C-14 deviendrait enfin conforme au jugement unanime de la Cour suprême du Canada de février 2015. Ainsi prendraient fin les voyages si tristes, tellement inhumains et dramatiques, en Suisse pour y obtenir un suicide assisté. Ainsi diminueraient les suicides solitaires et désastreux, les aides au suicide et les meurtres « par compassion ». Ainsi, mourir dans son pays, dans sa ville, avec ses proches et ses soignants, serait possible pour toutes les personnes canadiennes. Honoré le Canada serait.

     

    Lors de sa rencontre, l’AMC se doit d’inviter le gouvernement fédéral à demander dès maintenant à la CSC son avis sur C-14. Une fois l’avis reçu, tout deviendra enfin plus clair sur les plans juridique et clinique.

     

    Heureuse et fructueuse 150e rencontre, membres de l’AMC, au Centre des congrès de Québec, les 20 au 23 août prochains !













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.