La Corée du Nord représente une «sérieuse menace», selon la ministre Freeland

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland
Photo: Fred Chartrand La Presse canadienne La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland

Edmonton — La ministre canadienne des Affaires étrangères estime que le programme nucléaire de la Corée du Nord représente une « sérieuse menace » à la sécurité internationale.

 

Chrystia Freeland assure que le Canada appuie ses alliés, comme les États-Unis, lorsqu’ils sont menacés. Mais elle croit qu’il faut trouver des moyens de désamorcer la situation, qui a été marquée ces derniers jours par des échanges enflammés entre le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un.

 

Mme Freeland exhorte la Corée du Nord à reconnaître qu’elle choisit une voie qui n’aura pas de dénouement positif.

 

La ministre Freeland a ajouté que la communauté internationale parlait d’une seule voix en condamnant les actions de la Corée du Nord et que le Canada était résolu à trouver une solution au problème.

 

Libération du pasteur

 

La ministre a par ailleurs exprimé son soulagement après la libération d’un pasteur canadien, Hyeong Soo Lim, qui purgeait une peine de prison à vie à Pyongyang pour avoir commis selon le régime de Kim Jong-un des « crimes contre l’État ».

 

Elle a rappelé que le Canada demandait depuis le départ la libération et le rapatriement du pasteur.

 

« Je suis très, très heureuse que le pasteur Lim ne soit plus maintenant dans des conditions très, très difficiles », a-t-elle dit.

  • Michel Bernier - Inscrit 11 août 2017 19 h 12

    Attention

    Là, on parle d'une souris et d'un éléphant. Soyons prudent avant de se ranger du côté de l'éléphant...

  • Hermel Cyr - Abonné 11 août 2017 22 h 00

    Que prépare la madame ?

    Est-elle en train de préparer l'opinion à intervenir aux côtés du Donald comme Chrétien a préparé les naïfs à intervenir en Afghanistan ... pour (imaginez!) y introduire la démocratie ?!