Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    La Cour supérieure refuse de geler les avoirs d’Omar Khadr

    14 juillet 2017 |La Presse canadienne | Canada
    L'ancien enfant-soldat Omar Khadr
    Photo: Amber Bracken Archives La Presse canadienne L'ancien enfant-soldat Omar Khadr

    Toronto — La Cour supérieure de l’Ontario a rejeté, jeudi, la demande d’injonction présentée par la veuve d’un soldat américain, qui voulait faire geler au plus tôt les avoirs d’Omar Khadr.


    Tabitha Speer souhaite qu’un jugement prononcé en Utah il y a deux ans soit appliqué au Canada. Ce jugement ordonne à Omar Khadr de verser une compensation de 134 millions $US à Mme Speer et à un autre soldat blessé en Afghanistan en 2002.


    Le sergent Chris Speer avait été tué lors d’une opération au cours de laquelle le jeune Omar Khadr, alors âgé de 15 ans, avait été blessé avant d’être arrêté puis emprisonné et torturé à Guantánamo pendant des années pour crimes de guerre. M. Khadr a récemment obtenu du gouvernement canadien des indemnités — de 10,5 millions, selon plusieurs médias — pour violation de ses droits fondamentaux.


    Mme Speer avait demandé au tribunal de prononcer une injonction afin de geler immédiatement les actifs de M. Khadr en attendant l’audition de la cause sur le fond, pour faire appliquer au Canada le jugement américain.


    Le juge Edward Belobaba, de la Cour supérieure de l’Ontario, a qualifié jeudi la requête de Mme Speer d’« exceptionnelle », et il n’a pas hésité à la rejeter en invoquant des motifs de droit.


    Omar Khadr a admis à Guantánamo qu’il avait lancé la grenade ayant tué le sergent Speer, mais il a plus tard soutenu qu’il avait fait ces aveux dans le seul but de quitter la prison américaine et de purger sa peine au Canada.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.