Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    La légalisation du cannabis rapporterait des milliards au pays

    30 janvier 2016 |La Presse canadienne | Canada
    Le Canada pourrait devenir le premier pays du G7 à légaliser l’usage récréatif du cannabis.
    Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Le Canada pourrait devenir le premier pays du G7 à légaliser l’usage récréatif du cannabis.

    La légalisation du cannabis, promise par le premier ministre Justin Trudeau, pourrait générer des revenus compris entre 3 et 10 milliards de dollars pour le pays chaque année, selon une étude de la Banque CIBC.

     

    « Avec les budgets du pouvoir fédéral et des provinces aux prises avec des problèmes de recette, il est utile d’explorer les conséquences fiscales pour le Canada » d’une légalisation de la marijuana, explique l’économiste Avery Shenfeld dans une note reçue vendredi.

     

    La banque canadienne a abordé les seuls impacts économiques et fiscaux d’une légalisation. « Déjà, des provinces comme l’Ontario, par exemple, envisagent avec impatience d’étendre leur monopole sur la vente d’alcool à celle de cannabis », remarque-t-il.

     

    Pour chiffrer les retombées, M. Shenfeld se base sur trois scénarios pour lesquels l’État serait responsable des circuits de commercialisation.

     

    À partir d’une dépense estimée de 400 millions de dollars par an dans la consommation de cette drogue douce en Colombie-Britannique, selon une étude de l’International Journal of Drug Policy, l’économisteévalue, en extrapolant, une dépense totale d’environ 3 milliards, « ce qui ne laissera pas beaucoup de place à une hausse des rentrées fiscales, à moins que les prix soient augmentés substantiellement ».

     

    Le deuxième scénario s’inspire de la légalisation dans l’État américain du Colorado, qui, appliquée à la taille du marché canadien « bien plus grand », permettrait d’estimer à environ 10 milliards de dollars les revenus annuels.

     

    Enfin, en partant d’une estimation donnée par différents rapports évaluant une consommation récréative de 770 tonnes, les recettes seraient alors d’environ 5 milliards.

     

    Tous ces chiffres, note la CIBC, ne tiennent pas compte du « tourisme du cannabis », qui augmentera les revenus liés à la légalisation.

     

    Après avoir promis en campagne une légalisation « sur-le-champ » après son élection, Trudeau a donné à l’ancien chef de la police de Toronto, Bill Blair, la mission de préparer cette mesure, sans fixer de calendrier. Le Canada deviendrait ainsi le premier pays du G7 à légaliser l’usage récréatif du cannabis.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.