Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Guerre des sondages dans Papineau

    19 septembre 2015 | Hélène Buzzetti - Correspondante parlementaire à Ottawa | Canada
    Le chef libéral, Justin Trudeau, a tenu vendredi matin un point de presse sur le site d’un transporteur aérien tout près de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, qui porte le nom de son père.
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le chef libéral, Justin Trudeau, a tenu vendredi matin un point de presse sur le site d’un transporteur aérien tout près de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, qui porte le nom de son père.

    Le chef libéral, Justin Trudeau, risque-t-il vraiment de perdre son siège montréalais dans Papineau ? Si un sondage interne du NPD tend à le démontrer, la firme CROP, à laquelle il a été commandé, refuse de défendre publiquement son coup de sonde. Et un autre sondage indique, au contraire, que M. Trudeau devance légèrement sa rivale néodémocrate.

     

    « Nous ne commenterons pas le sondage », a indiqué au Devoir Youri Rivest, vice-président chez CROP. Pas moyen de savoir si la firme juge que son échantillon de 375 répondants est représentatif ou si elle a fait une mise en garde au NPD en lui remettant les résultats.

     

    Le sondage interne, distribué par le NPD à certains médias à quelques heures du débat des chefs, jeudi, crédite la néodémocrate Anne Lagacé Dawson de 46 % des intentions de vote, contre 35 % pour Justin Trudeau. La version transmise au Devoir avait cependant été amputée de quelques pages et repaginée. Le Devoir a obtenu le sondage complet d’une autre source.

     

    Partisans du NPD ?

     

    Un des tableaux manquants montre que 14 % des 375 répondants disent avoir voté pour le Parti libéral dans Papineau en 2011. Justin Trudeau avait pourtant remporté 38 % des voix. De même, 14 % des répondants disent avoir voté pour le Bloc québécois en 2011, alors que le Bloc avait obtenu 26 % des voix. Inversement, 32 % des répondants disent avoir voté pour le NPD, alors que ce parti avait raflé 28 % des votes en 2011. Un porte-parole du NPD, Marc-André Viau, dit avoir transmis une version abrégée du sondage pour une question de simplicité.

     

    Youri Rivest refuse de dire s’il faut voir dans ces chiffres une preuve que l’échantillon de répondants était biaisé en défaveur du Parti libéral et du Bloc québécois. Il rappelle toutefois qu’il n’est pas rare que les répondants se souviennent mal pour qui ils ont voté à l’élection précédente.

     

    Un autre sondage, effectué celui-là par Mainstreet pour le compte de Postmedia et diffusé vendredi, indique plutôt que M. Trudeau jouirait d’une légère avance dans Papineau, avec 33 % des intentions de vote, contre 28 % pour Mme Lagacé Dawson. Le Bloc québécois et le Parti conservateur obtiendraient chacun 9 %. Avec ses 783 répondants, ce sondage a une marge d’erreur de 3,49 points 19 fois sur 20.

     

    Vendredi, MM. Trudeau et Mulcair se sont dits confiants que leur formation remporterait le siège montréalais. « Je crois fermement que ce sondage reflète ce que nous voyons sur le terrain », a soutenu M. Mulcair en parlant du coup de sonde de CROP. M. Trudeau, lui, a indiqué qu’il avait « hâte de continuer à servir [ses concitoyens] après le 19 octobre, et, je l’espère, pas seulement en tant que député de Papineau ».

     

    La circonscription de Papineau a été modifiée par le redécoupage électoral. La transposition du vote de 2011 à la carte de 2015 qu’a faite Élections Canada accorde au Parti libéral un résultat (inchangé) de 38 % des voix et de 30 % au NPD.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.