Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Harper vante John A. Macdonald et suscite la controverse

    12 janvier 2015 |Philippe Orfali | Canada

    Les célébrations du bicentenaire de la naissance du père de la Confédération John A. Macdonald par le gouvernement canadien provoquent l’ire de certains groupes, dont la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, qui lançait dimanche un site Web consacré au premier premier ministre.

     

    La SSJB souhaite présenter le « côté sombre » de celui qui fut le premier chef de gouvernement de la fédération canadienne, de 1867 à 1873 et de 1878 à 1891, évoquant le sort consacré à Louis Riel, aux Sino-Canadiens ou aux Canadiens français sous son gouvernement

     

    De passage à Kingston, considérée comme la ville d’origine du politicien conservateur, le premier ministre Stephen Harper a vanté cet « homme ordinaire ». « Sans lui, le Canada tel qu’on le connaît n’existerait tout simplement pas », a ajouté le premier ministre.

     

    Les commémorations seront nombreuses au cours des prochains mois : la Monnaie royale canadienne dévoilera une nouvelle pièce de deux dollars, et Postes Canada émettra sous peu un timbre en son honneur. Des célébrations doivent être tenues dans plusieurs villes.

     

    Francophobe

     

    M. Harper a salué la vision de John A. Macdonald, tout en reconnaissant son alcoolisme. Il a toutefois tu les prises de position racistes et francophobes de son prédécesseur, déplore la SSJB, notant que le premier ministre « demeure insensible aux nombreuses protestations de citoyens dont les communautés ont été victimes du suprématisme anglo-saxon de Macdonald ».













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.