Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Fusion des partis de la droite - Le Québec reste tiède à l'égard du Parti conservateur

    David Orchard s'adresse à la cour pour invalider le processus de fusion du PC et de l'Alliance canadienne

    22 novembre 2003
    Ottawa - Le Parti progressiste-conservateur a vu ses rangs de militants gonfler depuis que le processus de fusion avec l'Alliance canadienne a été amorcé il y a quelques semaines. Ce sont entre 15 000 et 20 000 nouveaux membres qui se seraient joints au parti, mais de ce nombre, de 500 à 1000 seulement proviendraient du Québec.

    Les chiffres officiels du membership ne seront connus que la semaine prochaine, en vue de l'élection des délégués qui auront à se prononcer sur la fusion des deux partis politiques. Mais les évaluations circulant indiquent que le parti bleu ayant déjà fait élire Brian Mulroney serait passé de 45 000 militants à 60 000 au Canada.

    Les efforts de recrutement restent toutefois modestes au Québec. «Je ne vois pas tout passer, mais je vous dirais qu'il y a de 400 à 500 nouveaux membres environ», soutient un des organisateurs conservateurs dans la province, Georges Villeneuve. Plus optimiste, le directeur national du parti, Denis Jolette, parle de 1000 nouveaux membres. Loin de se désoler que cela ne représente que de 3 à 5 % des nouveaux venus au pays, M. Jolette y voit un renouveau.

    «Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un nombre aussi important que celui-ci», dit-il en estimant aujourd'hui à 5000 le nombre total de militants conservateurs au Québec. En comparaison, le Bloc québécois compte environ 60 000 membres dans la province.

    Qui, au juste, se joint au PC? «Les gens qui sont présentement membres de l'Alliance canadienne constituent 25 % [de notre nouveau recrutement]», croit M. Villeneuve, qui rappelle que les membres alliancistes au Québec étaient auparavant des conservateurs. Il y a ceux qui reprennent du collier après être restés inactifs politiquement faute d'avenir. Il y aurait aussi quelques libéraux fédéraux tentés d'essayer une autre voie fédéraliste.

    Audrey Castonguay est un exemple de ces conservateurs rentrés au bercail. Ex-présidente de l'aile jeunesse du parti, elle avait claqué la porte pour aller à l'Alliance canadienne après l'échec d'une des tentatives de fusion sous Joe Clark. Elle est de retour depuis quelque temps, travaillant pour le «comité du oui» de la fusion au Québec. «Même si j'étais à l'Alliance canadienne, dit-elle, je ne me suis jamais sentie comme une allianciste.»

    Les délégués qui auront droit de vote le 6 décembre prochain, pour décider si oui ou non les partis peuvent fusionner, seront choisis à compter du week-end prochain.

    Ombre à la fusion

    La fusion de l'Alliance canadienne et du Parti progressiste-conservateur ne se fera toutefois pas en criant lapin. Une poursuite contre le chef conservateur Peter Mackay a été déposée hier à Toronto devant la Cour supérieure de l'Ontario pour invalider le processus.

    L'instigateur de la poursuite est David Orchard, un candidat défait à la dernière course au leadership qui s'était rallié à Peter MacKay en échange d'une entente écrite par laquelle M. Mackay s'engageait à ne pas fusionner les deux partis.

    Dans les documents soumis au tribunal, M. Orchard soutient qu'il faut l'accord unanime de tous les membres du parti actuel pour que celui-ci puisse fusionner avec un autre parti. Comme les règles établies pour le vote du 6 décembre font en sorte qu'il faut l'accord des deux tiers des délégués, M. Orchard prétend que le processus sera invalide. La cour entendra la cause mercredi.

    «Ils n'ont pas respecté la constitution du parti», a déclaré l'avocat de la cause, Sean Dewart.

    Avec la Presse canadienne
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel