Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Décontamination à Lac-Mégantic - Ottawa et Québec verseront chacun 95 millions

    22 novembre 2013 |Marie Vastel | Canada
    La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a salué l’aide financière fédérale annoncée par Stephen Harper.
    Photo: La Presse canadienne (photo) Graham Hughes La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a salué l’aide financière fédérale annoncée par Stephen Harper.

    Le premier ministre Stephen Harper était de passage à Lac-Mégantic jeudi avec en main une bonne nouvelle pour la municipalité : Ottawa offrira 95 millions de dollars pour aider à payer la décontamination de la ville estrienne qui a été ravagée par le déraillement meurtrier d’un train rempli de pétrole l’été dernier.

     

    Fait rare, l’annonce de M. Harper a été louée de tous bords. La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, et le ministre québécois des Affaires intergouvernementales, Alexandre Cloutier, ont tous deux salué l’investissement d’Ottawa.

     

    Bonification possible

     

    Alors que la ville de Lac-Mégantic en est encore au « long processus de réhabilitation » — lequel est loin d’être terminé, a noté la mairesse — « l’annonce d’aujourd’hui [jeudi] arrive à un bon moment […] Nous avions vraiment besoin d’une bonne nouvelle », a-t-elle déclaré.

     

    D’autant plus que M. Harper a indiqué que son gouvernement pourrait bonifier son aide si la facture de décontamination dépasse l’estimation initiale du gouvernement de Pauline Marois. Le gouvernement péquiste évalue pour l’instant la facture à 190 millions. Le fédéral s’est engagé à verser la moitié de cette somme pour éponger les coûts de la décontamination des sols et des eaux du lac Mégantic et de la rivière Chaudière. « Pour le gouvernement du Canada, il est essentiel que votre communauté ait les outils nécessaires pour aller de l’avant, pour redonner à vos vies un peu de normalité », a fait valoir le premier ministre canadien, en point de presse.

     

    Les sommes annoncées jeudi s’ajoutent aux 60 millions qu’a offerts Ottawa pour aider au nettoyage et à la relance économique de la municipalité estrienne à la suite de l’accident qui a fait 47 morts en juillet dernier.

     

    Interrogé sur la question de savoir si son gouvernement fera preuve de la même générosité quand viendra le temps de récolter des fonds pour la reconstruction, M. Harper a évité de répondre directement. Des 60 millions annoncés cet été, 30 millions « sont particulièrement, précisément pour le développement économique. Et évidemment, par l’intermédiaire de notre Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, nous livrons ces fonds aussi », s’est contenté de répondre le premier ministre.

     

    Québec se réjouit

     

    À Québec, le ministre Cloutier s’est dit « extrêmement content » de voir Ottawa payer la moitié de la facture qu’occasionnera la décontamination, somme de 95 millions que versera aussi son gouvernement, a-t-il indiqué.

     

    C’était la troisième visite du premier ministre dans la ville qui a vu son centre-ville rasé par les flammes causées par l’explosion des wagons-citernes du convoi ferroviaire.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.