Les sables bitumineux sont verts, selon Oliver

Ottawa — Les sables bitumineux extraits du sous-sol albertain sont « verts ». Du moins, plus verts que plusieurs autres sources de pétrole de remplacement, prétend le ministre fédéral des Ressources naturelles, Joe Oliver. Le ministre était de passage à Chicago mardi afin de promouvoir l’étroite relation existant entre le Canada et les États-Unis en matière d’énergie, et ce, dans un contexte où Washington hésite encore à approuver la construction de l’oléoduc Keystone.

Selon M. Oliver, les États-Unis feraient erreur en refusant l’importation de sables bitumineux au motif qu’ils sont polluants puisque les pétroles de remplacement sont pires. « Nous travaillons très fort pour réduire les gaz à effet de serre issus des sables bitumineux. Nous prenons cet objectif très au sérieux », a dit le ministre lors d’une conférence de presse téléphonique. « Nous voulons que les États-Unis sachent que […] nous travaillons mieux que bien d’autres pays dans le monde et que les pays desquels ils importeraient du pétrole n’ont pas de règles du tout ou aucune qui soit significative. Alors, les sables bitumineux albertains sont plus verts que d’autres sources. » L’Europe, au contraire, songe à classer ce pétrole comme plus polluant que les autres dans le cadre de sa Directive européenne sur la qualité des carburants.

  • jacques gelineau - Abonné 6 mars 2013 23 h 04

    répétez toujours

    répétez toujours le même discourt et la population finira par le croire.
    Mais de croire et de constater ce qui ce passe en ce moment dans les hémisphères nordiques et les changements dramatiques qui s'y produisent, c'est deux monde. Le plus inquiétant est de réaliser que ces conservateurs n'ont pas réalisé, qu'une bombe climatique dort sous les calottes nordique et que ce méthane est sur le point de se libérer et possiblement anéantir les êtres vivants de l'anthropocène en y incluant eux même..........................Incroyable de réaliser que le canada anglais a votez pour ces politiciens qui pourtant n'ont fait que des bévues dans leur premier mandat même minoritaire...