Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le PQ pour faire tomber les masques au NPD

    Des libéraux fédéraux estiment que le retour des questions constitutionnelles est à leur avantage

    6 septembre 2012 | Hélène Buzzetti | Canada
    Montebello — Officiellement, l’élection d’un gouvernement péquiste à Québec a été accueillie avec déception dans les rangs libéraux fédéraux. Mais dans les coulisses, il s’en trouve pour conjecturer que le retour des revendications constitutionnelles québécoises pourrait aider le Parti libéral du Canada à reprendre sa place dans le coeur des électeurs.

    Certains libéraux interrogés par Le Devoir au cours des derniers jours estiment que les affrontements Ottawa-Québec, sans être souhaitables, auraient au moins l’avantage de fournir à leur formation un enjeu qu’ils peuvent revendiquer comme étant le leur. Ces affrontements forceraient surtout, calculent-ils, Thomas Mulcair à tomber les masques : ou bien il endosse les habits de Capitaine Canada et déplaît à une partie de son caucus québécois, ou bien il se montre tiède dans la défense du pays et indispose sa base originelle (Ontario, Maritimes, Colombie-Britannique, notamment).


    « Je peux très bien imaginer que le Parti libéral dépose à l’automne une motion à la Chambre des communes demandant que la Chambre réaffirme son appui au principe de la Loi sur la clarté, confie l’un d’eux. J’aimerais bien cela. Et laissons M. Mulcair s’avaler lui-même ou indisposer les députés péquistes de son caucus - car je n’ai aucun doute qu’un certain nombre de ses députés ont voté soit péquiste, soit Québec solidaire. Alors, laissons Mulcair expliquer à Paul Dewar, Nathan Cullen, Joe Comartin et Megan Leslie [députés de longue date] pourquoi ils doivent voter contre la Loi sur la clarté, ou alors comment il va voter contre les pseudopéquistes de son caucus. » Selon ce libéral, « ça enlèverait le masque du NPD. Ça va servir, oui ».


    Lise St-Denis, cette transfuge passée au PLC peu après son élection, reconnaît que plusieurs de ses anciens collègues néodémocrates du Québec n’ont pas la feuille d’érable tatouée sur le coeur. « Je ne peux pas nier qu’il y a des péquistes cachés parmi les gens du NPD, mais il y a aussi beaucoup de fédéralistes quand même. »


    Un autre libéral estime aussi que l’élection d’un gouvernement péquiste est une mauvaise nouvelle pour Thomas Mulcair en particulier. « Le NPD sera pris dans son propre paradoxe. Ça va forcer le NPD à prendre certaines positions au Québec et vivre avec ses contradictions. »


    Officiellement, le NPD a adopté la déclaration de Sherbrooke par laquelle le parti s’engage à respecter une majorité de 50 % plus une voix dans le cas d’un éventuel référendum sur l’indépendance du Québec. En 2000, toutefois, le NPD avait voté pour la Loi sur la clarté, qui, sans dicter de seuil de réussite, édicte qu’une majorité « claire » à une question tout aussi claire doit se dégager pour que le gouvernement canadien ait l’obligation de négocier une sécession.


    Pour l’instant, la course au leadership libérale fédérale n’a pas commencé, mais au moins un député estime que l’arrivée du PQ au pouvoir et la résurgence d’un débat politique axé sur les questions identitaires et constitutionnelles pourraient nuire à Justin Trudeau. « Le problème qu’il a, c’est qu’il sera toujours mesuré au discours de son père, pour vérifier si ses déclarations sont fidèles au modèle de son père. Ce sera difficile parce qu’on n’est plus en 1976. » M. Trudeau n’a pas encore annoncé son intention de se lancer ou non dans la course. Il a refusé d’indiquer mercredi si sa réflexion serait influencée par le scrutin québécois.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel