Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Recensement 2011 - Le Canada vieillit vite… et par l’est

    L’Ouest s’établit comme la force vive du pays

    Entre 2006 et 2011, la population âgée de 65 ans et plus a augmenté de 14,1 % pour s’établir à près de 5 millions de Canadiens (soit 14,8 % de la population totale, un record).
    Photo: La Presse canadienne (photo) Sean Kilpatrick Entre 2006 et 2011, la population âgée de 65 ans et plus a augmenté de 14,1 % pour s’établir à près de 5 millions de Canadiens (soit 14,8 % de la population totale, un record).
    Le recensement en tableaux interactifs
    C’est aux extrêmes des échelles que l’on note les records : jamais depuis 50 ans le Canada n’a-t-il connu une plus forte progression de sa population de marmots que depuis 2006. À l’inverse, jamais n’a-t-il recensé plus de centenaires que maintenant. Mais au final, les petits ne font pas le poids par rapport au boom des vieux qui frappe le pays, selon le deuxième volet du recensement 2011 dévoilé hier.


    Celui-ci confirme donc que le pays vieillit (surtout au Québec et dans l’Est) et que le phénomène s’accentuera dans les prochaines années, ce qui renforcera du coup la place de l’Ouest au cœur de la vie du pays. «La tendance est lourde, dit Johanne Denis, directrice de la division de la démographie à Statistique Canada. La proportion de personnes âgées augmente plus rapidement que le reste de la population, et peu importent les scénarios, le vieillissement va se poursuivre ».
     
    Les indicateurs sont limpides. Entre 2006 et 2011, la population âgée de 65 ans et plus a augmenté de 14,1 % pour s’établir à près de 5 millions de Canadiens (soit 14,8 % de la population totale, un record). C’est un taux de croissance plus de deux fois supérieur à la hausse totale de la population canadienne (+ 5,9 %). Impact concret de ces variations : le groupe des 0-14 ans ne représente plus que 16,7 % de la population totale, en baisse d’un point.
     
    Le Canada continue certes de présenter une population plus jeune que celle des autres pays du G8 : près d’un Japonais sur quatre est par exemple âgé de plus de 65 ans. Mais la situation ne durera pas, indique Johanne Denis. « Le mouvement va s’accélérer au Canada dans les prochaines années, avec l’espérance de vie qui allonge. Aucun autre pays industrialisé n’a connu un baby-boom aussi important que le Canada, et ces boomers commencent à peine à arriver à l’âge de la retraite. Le taux de fécondité a augmenté dans les dernières années [il est de 1,7 enfant par femme], mais ce n’est pas suffisant pour atteindre le seuil de remplacement [établi à 2,1 enfants]. »
     
    Officiellement, les premiers baby-boomers ont eu 65 ans en 2011. Des millions d’autres vont bientôt franchir ce cap et quitter progressivement le marché du travail — trois Canadiens sur dix appartiennent à cette large génération née entre 1946 et 1965. « Dans la population en âge de travailler [15-64 ans], on a 42 % de gens qui ont 45 ans et plus, un niveau record », explique Mme Denis. En 1990, le même indicateur donnait 28 %.
     
    Le recensement montre déjà que pour la première fois, il y a légèrement plus de Canadiens âgés de 55 à 64 ans (donc près de la retraite) que de jeunes de 15 à 24 ans prêts à intégrer le marché du travail. Il y a 40 ans, le ratio était de 2,3 jeunes pour une personne du groupe 55-64 ans. « Plus les années passent, et plus notre population en âge de travailler diminue », note Mme Denis.
     
    L’Ouest triomphe… encore

    Le phénomène du vieillissement se fait principalement sentir au Québec, dans les Maritimes et en Colombie-Britannique, montre le recensement. Dans ces provinces, près de 16 % de la population pourrait actuellement être abonnée à un club de l’âge d’or. À l’autre bout de la pyramide, l’Alberta ne compte que 11 % de personnes de plus de 65 ans. Les provinces du centre du pays s’en sortent aussi en deçà de la moyenne nationale. Les conditions économiques plus favorables favorisent les migrations internes, estime à ce sujet Statistique Canada.

    En février, le premier volet du recensement avait déjà consacré l’Ouest comme nouveau pôle démographique du pays : pour la première fois, plus de Canadiens habitent en effet à l’ouest de l’Ontario qu’à l’est. Le volet dévoilé hier ajoute que l’Ouest est aussi le creuset des forces vives du pays.
     
    Non seulement la population en âge de travailler (15-64 ans) est ainsi plus élevée en Alberta (70,1 %) qu’au Québec (deux points de moins), mais la province enregistre aussi la meilleure performance en matière de relève à long terme. Car c’est l’Alberta qui affiche le plus fort taux de croissance du nombre d’enfants âgés de 0 à 4 ans par rapport au dernier recensement (+ 20,9 %).
     
    C’est d’ailleurs là une des statistiques les plus étonnantes du document qui s’attarde à l’âge et au sexe de la population : la progression de la population de jeunes enfants est la plus forte enregistrée depuis… la période 1956-1961. À l’échelle nationale, le taux s’établit à 11 %, une croissance attribuée à la hausse du taux de fécondité et à une augmentation du nombre de femmes âgées de 20 à 34 ans. Le Québec fait ici bonne figure, au troisième rang national (+ 17,5 % de sa population de 0-4 ans).
     
    Les prochaines données tirées du formulaire court obligatoire du recensement seront dévoilées en septembre (familles et ménages) et en octobre (langue).

    ***

    Des milliers de centenaires

    Corollaire du vieillissement général de la population, le nombre de centenaires canadiens n’a jamais été si élevé : on en dénombrait 5825 au moment du recensement de mai 2011. C’est là une augmentation de plus de 25 % par rapport à 2006. La progression de cette population de vénérables n’est pas terminée : on estime qu’ils seront 17 000 dans 20 ans, et pas moins de 78 000 d’ici 50 ans…

    ***

    Faits saillants

    • La proportion de la population âgée de 65 ans et plus a atteint un niveau record : 14, 8 %.
    • Plus de 42 % des gens en âge de travailler (15-64 ans) sont âgés de plus de 45 ans, un sommet.
    • Dans la région de Trois-Rivières, près d’une personne sur cinq a plus de 65 ans.
    • De manière générale, le vieillissement se fait plus rapidement dans les milieux ruraux. À l’intérieur des centres urbains, c’est en banlieue que la population est la plus jeune.
    • La population d’enfants âgés de 4 ans et moins a augmenté de 11 % en cinq ans, la plus forte proportion depuis 50 ans.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel