Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Appels automatisés: Rae joue la carte de la transparence avec Élections Canada

    Le chef libéral demande au Parti conservateur de faire preuve d’une attitude identique

    13 mars 2012 15h27 |La Presse canadienne | Canada
    Ottawa — Le Parti libéral a remis à Élections Canada des exemplaires de ses appels automatisés et les scénarios utilisés lors des appels en direct logés lors de la campagne électorale du printemps dernier.

    Dans une lettre transmise à l’agence fédérale, le chef intérimaire, Bob Rae, affirme que le PLC a en sa possession des enregistrements de tous ses appels automatisés, et qu’il est prêt à les rendre disponibles, au besoin, à l’enquête sur de présumées tactiques de suppression des votes.

    Il demande au Parti conservateur de faire preuve d’une transparence identique.
    Élections Canada se penche sur des milliers de plaintes concernant des appels automatisés trompeurs, pendant lesquels un individu prétendant représenter l’agence demande aux électeurs de se présenter dans un bureau de scrutin fictif.

    L’enquête porte aussi sur des appels harcelants qui auraient été logés au nom d’un parti d’opposition, mais dont l’objectif réel semblait de susciter la colère des partisans de ce parti.

    Les partis d’opposition accusent les conservateurs d’avoir orchestré une vaste campagne de suppression des votes, depuis qu’ils ont découvert que des appels automatisés trompeurs logés dans la circonscription de Guelph, où la lutte était serrée, ont été retracés jusqu’à une entreprise de télémarketing utilisée par des candidats conservateurs.

    Les conservateurs reprochent de leur côté aux libéraux d’avoir eux aussi utilisé des tactiques douteuses. Ils mentionnent ainsi un appel automatisé qui condamnait la position sur l’avortement du candidat conservateur dans Guelph, mais qui ne précisait pas être logé au nom du candidat libéral sortant Frank Valeriote.

    M. Valeriote prétend avoir déjà discuté de cet appel avec les enquêteurs d’Élections Canada.

    Dans une lettre transmise au commissaire aux élections fédérales, William Corbett, M. Rae affirme que les états financiers remis par le parti et ses candidats locaux comprennent tous les détails pertinents concernant les appels automatisés ou logés en direct pendant la campagne. Il offre de fournir plus de documents si cela est nécessaire.
    M. Rae en profite aussi pour décocher une flèche aux conservateurs, en écrivant que tout parti qui refuserait de collaborer complètement à l’enquête se rendrait coupable d’un geste irresponsable s’apparentant à de l’obstruction.

    Le commissaire aux élections fédérales est le haut fonctionnaire indépendant et non partisan chargé, sous la direction générale du directeur général des élections, de veiller à l’observation et à l’exécution de la Loi électorale du Canada et de la Loi référendaire.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel