La marge de manoeuvre est mince pour le remplacement des CF-18

Exception faite de trois appareils, tous les CF-18 devront être retirés en 2020 pour être remplacés par des chasseurs F-35. <br />
Photo: Agence Reuters Exception faite de trois appareils, tous les CF-18 devront être retirés en 2020 pour être remplacés par des chasseurs F-35.

Ottawa — La marge de manœuvre est mince pour le maintien en service des chasseurs canadiens CF-18 au-delà de 2020. Et ces appareils devront être utilisés moins fréquemment si le programme des F-35 est encore retardé.

Selon un tableau graphique du ministère de la Défense répertoriant l'entretien des 77 appareils, les CF-18 avaient utilisé 73 % de leur temps d'existence avant même la campagne de bombardement contre la Libye.

La Défense nationale a reconnu qu'elle n'avait pas de plan de rechange si le programme des F-35 continue de rencontrer des problèmes qui emtraînent des retards dans les échéanciers de fabrication.

Tous les CF-18 devront être retirés en 2020, à l'exception de trois appareils, selon des prévisions déposées au Parlement en réponse à des questions écrites de membres de l'opposition.

En moyenne, chaque appareil doit être retiré du service après 7000 heures de vol. La plupart des CF-18 de l'aviation canadienne ont dépassé 5151 heures de vol lorsque les prévisions ont été présentées à la fin de 2010.

Ces chasseurs ont dû subir des améliorations à leurs systèmes d'armement et de détection qui ont coûté 1,8 milliard $. Des porte-parole du ministère de la Défense ont déjà déclaré qu'ils «seront effectifs sans problème» pendant encore huit ans.

Tous les avions de combat ont été achetés entre 1984 et 1989. Le premier chasseur F-35, dont le programme de production est grevé par divers problèmes, doit être livré en 2016, le gros des 65 appareils prévus devant arriver au pays en 2020.

Les néodémocrates affirment qu'il est irresponsable de la part du gouvernement Harper de ne pas avoir préparé de plan de rechange, ne serait-ce qu'en investissant dans l'équivalent d'un programme visant à prolonger la vie utile des avions. «La façon dont ils procèdent m'abasourdit, a lancé le porte-parole néodémocrate Matthew Kellway. Je ne sais pas de quelle façon ils ont pu se peinturer dans le coin sans aucun plan de secours, et s'ils en ont un, ils refusent de nous dire ce en quoi il consiste.»

Pour le gouvernement Harper, toutefois, ces données ne font que souligner la nécessité de remplacer les chasseurs vieillissants.

D'autres nations, notamment les États-Unis, ont investi dans des programmes pour faire en sorte que leurs chasseurs F-16 et F-15 demeurent opérationnels malgré les retards du programme de chasseurs furtifs évalué à 328 milliards $ US, qui est le plus coûteux programme d'armement de l'histoire américaine.

En fait, Lockheed Martin, qui fabrique à la fois les F-35 et les F-16, a annoncé la semaine dernière qu'il offrirait des ensembles de mise à niveau pour garder les vieux chasseurs en vol et envisagerait même d'en fabriquer de nouveaux.
13 commentaires
  • ClimateCrisis - Abonné 20 février 2012 01 h 08

    Lockheed Martin

    ce nom dit tout !

    un des plus grand lobby au monde , surtout pour les parti de droite !

    pas surprenant que les conservateurs y tiennent, plus que tout au monde ...

  • Guy LeVasseur - Abonné 20 février 2012 05 h 22

    Les Australiens pragmatiques !!!


    L'Australie se retrouve exactement dans la même situation que le Canada avec 72 F-18A/B ( sur 75 livrés ) identiques à ceux acquis
    par le Canada eux aussi la la fin des années 80.

    L'Australie est aussi un gros client du F-35 avec un commande de 100 x F-35A conventionnels, mais ils semblent déjà reculer face aux problèmes techniques, aux retards accumulés et aux importants dépassements de budget du projet JSF/F-35. .

    Compte tenu des retards du F-35 ils ont déjà acquis 24 x Boeing F-18F Biplaces Multirôles tout récemment livrés, question d'alléger la charge des 72 F-18A/B initiaux et d'étendre un peu plus les heures de vol requises aux opérations, sur cette flotte hybride de 96 appareils.

    De plus, leur commande d'une première tranche de 14 x F-35A sur un total de 100, ne sera en fait que de 2 x F-35A, les 12 autres appareils étant retardés de 2 à 3 ans, question de voir si l'incroyable désastre de la saga F-35 se poursuivra ou se résorbera.

    Ces deux F-35A commandés correspondent à la participation de l'Australie à la seule et unique école de formation de F-35 de la planète, qui sera localisée à la base aérienne d'Eglin en Floride.

    Si le programme F-35 poursuit ses retards et ses dépassements de coûts, d'autres Boeing F-18E/F pourraient être commandés en lieu et place des F-35.

    L'Australie pourrait même décider de lancer un véritable concours international pour leur futur avions de combat ou seraient mis en compétition :

    Le Boeing F-18E/F Super Hornet
    Le Boeing F-15ES Silent Eagle
    L'Eurofighter Typhoon de EADS
    et
    Le Rafale de Dassault Aviation,

    Le Rafale français est d'ailleurs le tout récent vainqueur du méga concours MMRCA aux Indes, pour 126 appareils avec une option pour 89 appareils additionnels.

    Il faut croire que le gouvernement Australien est plus pragmatique et moins idéologique que le gouvernement canadien.

    C'est ici :
    http://www.f-16.net/news_article4509.html

  • Sanzalure - Inscrit 20 février 2012 06 h 34

    Oui aux F-35, mais sans les moteurs !

    Pour respecter nos engagements envers nos alliés, on devrait les acheter ces F-35. Mais comme ils seront livrés sans les moteurs et qu'on ne s'est pas engagés à acheter des moteurs, le mieux serait qu'on oublie les moteurs. On épargnerait des dizaines de milliards de dollars et ces avions ne représenteraient plus aucun danger pour personne.

    Serge Grenier

  • oracle - Inscrit 20 février 2012 07 h 32

    Pourquoi le Canada achète-t-il des bombardiers ?

    Quelqu'un pourrait-il nous dire si ces CF-18 ont déjà lâché quelque part dans le monde quelque chose qui ressemblerait même à un pétard mouillé ?

    Pierre-Michel Sajous

  • Nicolas Thibodeau - Inscrit 20 février 2012 08 h 11

    Question préalable s.v.p.

    J'ose les questions préalables: Doit-on nécessairement remplacer les CF-18? Peut-on espérer une armée défensive plutôt qu'offensive?