Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    McGill est gagnée par la vague «vote mob»

    15 avril 2011 | Lisa-Marie Gervais | Canada
    Des centaines d’étudiants de l’Université McGill se sont rassemblés hier pour le tournage d’une vidéo sur la chanson The Month of May d’Arcade Fire, dans le but d’inciter le plus de jeunes possible à voter.<br />
    Photo : David Huehn Des centaines d’étudiants de l’Université McGill se sont rassemblés hier pour le tournage d’une vidéo sur la chanson The Month of May d’Arcade Fire, dans le but d’inciter le plus de jeunes possible à voter.
    La vague du «vote mob», ce mouvement national qui rallie les jeunes pour les inciter à voter massivement aux prochaines élections, a atteint le Québec. Des centaines d'étudiants de l'Université McGill se sont rassemblés sur le terrain de l'université pour le tournage d'une vidéo sur la chanson The Month of May d'Arcade Fire. Leur message? Oui, les jeunes votent!

    Ils emboîtent ainsi le pas à dix autres universités, dont l'Université d'Ottawa, celle de Victoria et celle de Calgary, qui ont réalisé de telles vidéos sur des chansons comme Respect d'Aretha Franklin ou Kick ass (we are young) de Mika. Le mouvement a démarré il y a trois semaines lorsque l'humoriste Rick Mercer, dans son émission hebdomadaire, avait incité les jeunes à voter, eux que les politiciens croient «morts». «Vous voulez donner la frousse à ceux qui dirigent le pays? Surprenez-les en prenant 20 minutes de votre journée pour faire ce que des gens partout dans le monde meurent d'envie de faire: voter.»

    Le message a été entendu. «On fait cette vidéo pour montrer que nous aussi on s'intéresse à la politique et qu'il y a des enjeux qui nous tiennent à coeur, comme l'environnement», a dit Audrey Yank, l'une des instigatrices du projet vidéo.

    L'étudiante en génie de l'environnement déplore que les récents débats des chefs n'aient fait que très peu de place aux jeunes et à l'utilisation des réseaux sociaux, dont ils sont friands. «On va blâmer les jeunes qui ne votent pas, dire que le taux de participation des jeunes est très bas, mais les politiciens ne nous donnent pas de raison de nous y intéresser», a-t-elle soutenu.

    Audrey Yank se dit néanmoins encouragée de voir que plus de mille étudiants de McGill ont répondu à l'appel sur Facebook. «C'est la preuve que les jeunes veulent voter», a-t-elle noté. La vidéo sera disponible dès le début de la semaine prochaine sur YouTube, TVMcGill et leadnow.ca.





     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel