Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le plan d'Ignatieff penche à gauche

    Le Parti libéral dévoile une plateforme chiffrée de 100 pages

    4 avril 2011 |Hélène Buzzetti | Canada
    Le chef libéral Michael Ignatieff a présenté hier son «plan familial» lors d’un rallye à Ottawa qui a réuni près de 250 personnes.<br />
    Photo: Agence Reuters Blair Gable Le chef libéral Michael Ignatieff a présenté hier son «plan familial» lors d’un rallye à Ottawa qui a réuni près de 250 personnes.
    Ottawa — Le Parti libéral du Canada a dévoilé hier sa plateforme électorale destinée à couper l'herbe sous le pied du NPD sans trop mécontenter certaines clientèles conservatrices. Le plan campe franchement à gauche, récompense au passage pompiers volontaires et «héros» morts en service, et se finance en éliminant des cadeaux fiscaux aux pétrolières, aux grandes entreprises et aux plus riches gens d'affaires.

    «Après cinq années de division, de mesquinerie, de gaspillage, d'abus de pouvoir, les Canadiens cherchent une alternative», a lancé le chef Michael Ignatieff lors d'un rallye à Ottawa ayant regroupé près de 250 personnes. «Ils cherchent une alternative de compassion, responsable, optimiste, une alternative d'espoir, une vision.» M. Ignatieff estime que son rival Stephen Harper «n'écoute pas» les Canadiens et leurs préoccupations de tous les jours.

    Le plan libéral se veut un «plan familial». Les plus grosses mesures sont toutes destinées aux familles moyennes: garderies (500 millions de dollars), aide aux études postsecondaires (1 milliard), aux aînés (700 millions) et aux aidants naturels (1 milliard). Le cinquième et dernier volet qui n'avait pas encore été annoncé concerne l'environnement.

    Un éventuel gouvernement libéral consacrera 400 millions de dollars par année pour la mise en place d'un crédit d'impôt pour la rénovation domiciliaire écosénergétique, une demande néodémocrate. Le remplacement de fenêtres, de la toiture, l'isolation ou l'achat d'appareils électroménagers plus efficaces seront admissibles à ce crédit remboursable d'une valeur maximale de 2025 $. En outre, les libéraux s'engagent à lutter contre les changements climatiques en instaurant des plafonds d'émission pour les grandes industries et ainsi générer un marché du carbone.

    D'autres mesures, jamais annoncées auparavant, s'inspirent largement de demandes traditionnelles de Jack Layton ou de la gauche en général. Ainsi, les libéraux s'engagent à financer le logement abordable à hauteur de 275 millions de dollars par année. Ils fourniront des aliments de base à 250 000 jeunes enfants de familles à faible revenu (10 millions). Ils doubleront d'ici deux ans le budget du Conseil des arts du Canada (45 millions) et restaureront le programme de promotion des artistes à l'étranger, promArt (25 millions).

    Les libéraux n'en ont pas que pour les électeurs de Jack Layton. Ils maintiennent quelques initiatives promises par les troupes de Stephen Harper. Le dernier budget offrait-il 15 millions de dollars par année en crédit d'impôt pour les 84 000 pompiers volontaires du pays? Michael Ignatieff en offre 5 millions de plus. Il faut récompenser les policiers et les pompiers morts en service? M. Ignatieff versera 10 millions par année dans un Fonds des héros communautaires.

    Au total, le PLC compte dépenser 2,7 milliards de dollars de plus que les conservateurs la première année, et 5,5 milliards la seconde année. M. Ignatieff s'est moqué de son rival conservateur qui a promis des répits fiscaux aux familles devant survenir... dans quatre ans (voir autre texte).

    Prendre aux riches

    Pour payer ses promesses, le Parti libéral s'engage à ne pas hausser les impôts des familles moyennes: seulement celui des plus riches. Sans surprise, le taux d'imposition des grandes entreprises reviendra à son niveau du 31 décembre dernier, soit 18 %. De plus, un gouvernement libéral plafonnera à 50 000 $ la déduction fiscale permise pour les options d'achat d'actions. Cette mesure n'était pas connue.

    Les hauts dirigeants se font souvent payer en options d'achat d'actions qui sont déductibles à 50 % de leurs revenus. Les libéraux estiment qu'à l'heure actuelle, 8000 Canadiens gagnant plus de 500 000 $ par année déduisent en moyenne 400 000 $ de leur revenu imposable grâce à ce mécanisme. Il s'agit d'une économie de 300 millions par année.

    Autre mesure reprise au NPD: le PLC abolira immédiatement l'allégement fiscal consenti aux entreprises exploitant les sables bitumineux, au lieu d'une réduction graduelle d'ici 2015 comme le font les conservateurs. Enfin, la toute nouvelle agence Partenariats public-privé (PPP Canada Inc.), créée par les conservateurs et dotée d'un milliard de dollars, sera éliminée. Le site PPP ne liste que trois projets ayant été financés jusqu'à présent.

    Notons que les troupes de Michael Ignatieff s'engagent à passer en revue les dépenses de l'État pour en retrancher 750 millions sur deux ans. C'est beaucoup moins que les 3 milliards prévus par les conservateurs dans leur dernier budget. Cette somme n'était toutefois pas prise en compte par le ministre Jim Flaherty dans le calcul du bilan financier fédéral.

    Au total, donc, les libéraux tireront 4,2 milliards de dollars de revenus supplémentaires la première année et 7 milliards de plus la seconde par rapport au cadre conservateur. Du coup, ils dégagent 3 milliards de dollars par année pour les imprévus. Ils s'engagent eux aussi à éliminer le déficit d'ici 2015-2016.

    Les conservateurs ont été prompts à noter que les libéraux n'avaient rien prévu dans leur cadre financier pour verser au Québec 2,2 milliards de dollars en indemnisation pour l'harmonisation de sa taxe de vente. Le ministre Christian Paradis s'est engagé, sur les ondes de RDI vendredi, à le faire d'ici au 15 septembre prochain. Les libéraux rétorquent que si les conservateurs peuvent faire une telle promesse sans l'avoir inscrite dans leur plus récent budget, c'est que le ministère des Finances l'a prévu dans ses fonds de prévoyance. Cet argent sera donc disponible pour eux aussi.

    Fait révélateur s'il en est, les cinq volets du «plan familial» ont chacun été présentés hier par une candidate. Le Parti libéral tente-t-il par là de reconquérir l'électorat féminin avec des mesures destinées aux femmes? «Oui, on veut obtenir le soutien des femmes, mais ce sont des politiques pour la famille, alors ça va nécessairement inclure les hommes, les époux, les pères», a répondu M. Ignatieff.

    D'ailleurs, le PLC lance aujourd'hui une publicité au Québec dans laquelle M. Ignatieff dresse la liste des compressions effectuées sous le régime Harper ayant touché les femmes, dont la négociation de l'équité salariale. «Heureusement qu'il y a un droit que M. Harper n'a pas réussi à enlever aux femmes: le droit de vote», dit-il, sourire en coin. La publicité se termine par une voix féminine disant qu'en «votant libéral, les femmes ont le pouvoir de changer les choses».

    Divers groupes environnementalistes ont applaudi aux promesses libérales tandis que le FRAPRU estime que la promesse en logement social est «trop mince» pour répondre à tous les besoins. Le Parti conservateur s'en est pris aux nouvelles dépenses libérales dont les Canadiens «n'ont pas les moyens». «La plateforme de Michael Ignatieff haussera les taxes et les impôts, éliminera des emplois et mettra notre reprise en péril», a soutenu le ministre des Finances, Jim Flaherty. Le Parti conservateur a même lancé une nouvelle publicité: «Michael Ignatieff: des prix plus élevés. Des taxes plus élevées. Des dépenses plus élevées.» Le NPD, quant à lui, a mis les électeurs en garde contre «les promesses vides» du PLC faites dans le passé, mais jamais honorées.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel