Hausse du budget du gouverneur général du Canada - Michaëlle Jean touchera une pension annuelle de 130 000 $

Le budget du gouverneur général du Canada sera à la hausse l'an prochain, alors que le salaire de David Johnston sera augmenté de 4 %, à 135 000 $. L'ancienne gouverneure générale, Michaëlle Jean, 53 ans, commencera également à toucher sa pension de retraite: un montant annuel de 130 000 $.

Malgré le déficit de 45 milliards de dollars prévu à Ottawa, le poste budgétaire du gouverneur général du Canada sera à la hausse en 2011-2012, selon les documents rendus publics cette semaine par le Conseil du Trésor. Le budget total sera de 19 824 000 $, soit une hausse de 0,5 %. Une augmentation modeste obtenue grâce à des compressions dans les «dépenses de programme» du gouverneur général, car au chapitre des salaires et pensions, il y a une hausse marquée.

Le budget des dépenses de programme recule de 89 000 $, à 17 015 000 $. Une baisse entièrement annulée par une augmentation de 85 000 $ versés à titre d'avantages sociaux aux employés du gouverneur général. Le poste budgétaire des avantages sociaux atteindra 2,15 millions en 2011-2012.

Ensuite, le gouverneur général, David Johnston, voit son salaire passer de 129 800 $ à 135 000 $, une hausse de 4 %. Les avantages de sa résidence officielle de Rideau Hall, ainsi que ses dépenses de transport et de repas, ne sont pas compris dans ce montant.

Le bond le plus important est toutefois du côté des pensions de retraite. Le poste budgétaire passe de 413 000 $ à 520 000 $, soit une hausse de 26 %. Michaëlle Jean, qui a quitté ses fonctions l'automne dernier pour se consacrer à l'UNESCO et Haïti, touchera le plein montant de sa pension, 130 000 $, soit l'équivalent de son salaire lorsqu'elle était en poste.

Il y a présentement trois anciens gouverneurs généraux qui touchent une pension: Edward Shreyer, Adrienne Clarkson et Michaëlle Jean. La Loi sur le gouverneur général prévoit aussi une pension pour les conjoints survivants des anciens gouverneurs généraux, qui reçoivent la moitié de la pension de leur conjoint décédé. Il a actuellement deux conjoints survivants.
  • parade21 - Abonné 5 mars 2011 07 h 46

    Une institution désuète

    La monarchie n'a plus sa rasion d'être. Elle n'apporte rien au débat public. Elle est une institution purement symbolique et honorifique. En ces temps d'austérité budgétaire, s'il y a une fonction à faire disparaître c'est bien celle-là. Les sommes ainsi épargnées serviraient mieux les intérêts des citoyens si elle étaiant investies dans les services publics comme la santé publique, l'éducation publique et la sécurité du public.

  • jean brunet - Inscrit 5 mars 2011 08 h 06

    Pension du gouverneur général

    Ceci me semble exagéré, pension à vie et 60% (loi) pour le conjoint survivant pour 5 ans de travail.

  • Ivan Jobin - Inscrit 5 mars 2011 08 h 50

    Trop d'abus mène à la colère

    Comment pouvez-vous accepter pareil abus de la part
    de nos gouvernements. Franchement pour ce qui est de la pension de
    l'ex-gouverneure Mme Jean, une pension annuelle de 130,000$ pour 8 de travail
    aisé et généreux en voyages de luxe. Moi j'ai travaillé 34 ans de durs efforts
    pour ce gouvernement fédéral en risquant parfois ma vie et pour pension je ne
    récolte que le quart de sa pension. Où est l'équité dans ce système, comment
    une personne peut-elle accepter une
    iniquité semblable envers ces concitoyens.

  • Bernard Gervais - Inscrit 5 mars 2011 09 h 07

    Pas de problème pour trouver des candidats !

    Compte tenu de la générosité (très bon salaire et généreuse pension de retraite) d'Ottawa - pardon, des contribuables ! - à l'égard de l'actuel gouverneur général et de ceux qui l'ont déjà été, on devine qu'il doit être assez facile de trouver des candidats pour occuper un tel poste, même parmi ceux et celles qui ne croient pas du tout en la monarchie !

  • Jeannot Vachon - Inscrit 5 mars 2011 10 h 52

    Deux millions pour Michaëlle Jean


    Qui donc reçoit un cadeau de deux millions pour 5 ans de travail dans des conditions dorées? Michaëlle Jean, 53 ans, recevra une pension à vie de 130,000$. Un calcul facile plaçant un rendement en rentes de 6% place la valeur de ce cadeau à plus de deux millions $. Mais quelle est donc la dureté et la complexité de la tâche pour mériter un pareil cadeau des contribuables?

    Quand le Gouverneur Général se déplace à travers le monde pour jouer le rôle d’un faux représentant de la Reine, en flambant son budget annuel de 20 millions, est-ce qu’il ne jouit pas déjà de privilèges exceptionnels pour un simple rôle de figurant, sans aucune responsabilité politique ni pouvoir décisionnel?

    Pour se mériter une pension magistrale de liberté 53, il s’agit d’avoir un joli minois et une belle personnalité, se faire nommer par un premier ministre en poste et faire une carrière dorée d’une durée de 5 ans?

    Est-ce qu’on ne se rit pas du contribuable quelque part?