Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Peter Kent juge «éthique» le pétrole des sables bitumineux

    7 janvier 2011 |Louis-Gilles Francoeur | Canada
    Le nouveau ministre fédéral de l'Environnement, Peter Kent, estime que l'industrie pétrolière produit, grâce aux sables bitumineux, du «pétrole éthique». Un concept que le ministre n'a pas défini mais qu'il oppose au concept de «pétrole sale», stigmatisé par les écologistes canadiens et des États-Unis.

    Dans une entrevue accordée au Calgary Herald, le nouveau ministre, qui a déjà été journaliste, affirme qu'on a «diabolisé injustement» les sables bitumineux en les présentant comme un des pires exemples de développement destructeur de l'environnement.

    Un rapport récent de la Société royale du Canada a affirmé qu'il est faux de dire que l'exploitation des sables bitumineux était le pire exemple de destruction écologique de la planète, ce qui n'exclut pas que cette industrie puisse engendrer des impacts très lourds pour l'environnement sans être le pire cas du genre. Pour la principale société scientifique du Canada, les mécanismes d'évaluation écologique mis en place par Ottawa et l'Alberta ne se comparent même pas avec les normes d'évaluation utilisées par la Banque mondiale pour les grands projets dans les pays en développement.

    Le ministre Kent s'est par ailleurs engagé, comme ses prédécesseurs, à améliorer le contrôle de la qualité des eaux autour des exploitations de sables bitumineux, un des principaux points faibles relevés par trois rapports d'autorités publiques et scientifiques en 2010.

    À La Presse canadienne, le ministre Kent a précisé hier que son travail était de mettre en valeur l'ordre du jour écologique du gouvernement et non de le modifier comme le réclament les groupes écologistes au Canada et à l'étranger. Ces derniers stigmatisent l'absence de mesures efficaces de lutte contre les changements climatiques et la valorisation indue par Ottawa de l'industrie des sables bitumineux.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.