Recensement - L'opposition gagne une bataille

Ottawa — Le Parti libéral a réussi hier à faire adopter en seconde lecture son projet de loi restaurant la version obligatoire du recensement. Le projet de loi devra donc être étudié en comité parlementaire, malgré l'objection du gouvernement conservateur.

Le projet de loi C-568 piloté par la députée Carolyn Bennett a été adopté hier soir à 147 voix contre 136. Tous les députés présents de l'opposition ont voté en sa faveur, tandis que ceux du gouvernement s'y sont opposés. Pour avoir force de loi, il doit encore être décortiqué en comité, voté une troisième fois à la Chambre des communes, puis adopté au Sénat. Cette dernière étape risque d'être plus ardue, le gouvernement étant en voie d'obtenir la majorité absolue à la Chambre haute. Les conservateurs y ont 52 sièges sur 105 et combleront sous peu les deux vacances.

Le projet de loi libéral rétablit le caractère obligatoire de la version longue du recensement telle qu'elle existe depuis 1971 et abolit la peine d'emprisonnement prévue pour les personnes refusant de le remplir (peine qui n'a jamais été imposée). Les conservateurs ont rendu le recensement facultatif au motif que les questions posées sont très indiscrètes.
3 commentaires
  • René Pelletier - Abonné 9 décembre 2010 09 h 29

    Merci

    Merci au PLC. Et, j'espère que les autres partis d'opposition vont travailler dans le même sens.

    Il faut lutter presque continuellement contre les politiques tordues de ces incultes Réformistes ( et autres faux Conservateurs... ce n'est plus le parti de Mulroney ) qui dirigent présentement le Canada.

  • Normand - Abonné 10 décembre 2010 06 h 49

    À toute les oppositions!

    BRAVO!

  • Richard Ferland - Abonné 10 décembre 2010 14 h 19

    Enfin!

    REBRAVO.
    Après ces mois de contorsions par ces petits gouverneux