Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les scientifiques crient à la catastrophe

    Ayant mis la hache dans le recensement obligatoire, le gouvernement est encore accusé de privilégier l'idéologie au détriment de la science

    8 juillet 2010 |Hélène Buzzetti | Canada
    Tony Clement<br />
    Photo: Agence Reuters Tony Clement
    Ottawa — Le gouvernement conservateur de Stephen Harper est accusé une fois de plus de privilégier l'idéologie au détriment de la science. Sa décision de rendre volontaire, plutôt qu'obligatoire, le recensement dans sa version longue provoque la colère et l'incrédulité non seulement du monde scientifique, mais aussi des municipalités et même des entreprises. Tous soupçonnent les conservateurs de ne plus vouloir recueillir des informations susceptibles de prouver que leurs politiques sont mal avisées.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel