Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Sondage Léger Marketing-Le Devoir - Le Bloc tient bon pendant que le PLC termine sa glissade

    L'environnement et le sort des détenus afghans freinent le PC dans sa timide remontée

    30 novembre 2009 |Alec Castonguay | Canada
    Photo: Le Devoir
    Le Bloc québécois est toujours en tête dans les intentions de vote fédérales au Québec, selon un nouveau sondage Léger Marketing-Le Devoir. Le Parti libéral du Canada a quant à lui terminé sa glissade, alors que la légère remontée des conservateurs s'est arrêtée net avec les controverses des derniers jours au sujet des détenus afghans et de l'environnement.

    Selon Christian Bourque, vice-président de Léger Marketing, le paysage fédéral au Québec est plutôt stable depuis septembre, exception faite de la chute du Parti libéral du Canada (PLC). «Les libéraux d'Ignatieff ont dégringolé, mais cette chute semble maintenant terminée. Ils ont atteint un plancher», dit-il.

    Le Bloc québécois récolte 37 % des intentions de vote, loin devant le PLC (20 %) et le Parti conservateur (20 %). Le NPD fait une bonne performance, à 17 %, suivi du Parti vert du Canada, à 5 %.

    Le Bloc domine largement chez les francophones, avec 44 % des intentions de vote, suivi du PC (20 %), du PLC (16 %) et du NPD (16 %).

    L'avantage du Parti conservateur (PC), c'est la concentration de son vote dans la région de Québec, au Saguenay et sur la rive sud du Saint-Laurent, comme en témoigne la victoire dans l'élection partielle de Rivière-du-Loup il y a deux semaines. «Cette concentration leur permet de maintenir leur nombre de sièges au Québec. Il n'y a pas de gain en vue ailleurs, que ce soit à Montréal ou dans le 450, mais au moins, ce n'est plus la panique comme il y a six mois, quand presque tous les sièges conservateurs étaient en danger. Harper peut souffler un peu au Québec», dit Christian Bourque.

    En septembre dernier, le PC récoltait 16 % des intentions de vote. La hausse s'est donc arrêtée à quatre points. Selon Léger Marketing, la controverse sur le sort des détenus afghans et l'approche de la conférence de Copenhague, qui rappelle aux citoyens l'inaction du gouvernement conservateur en matière de changements climatiques, ont pesé sur les troupes de Harper.

    Le taux de satisfaction envers le gouvernement est d'ailleurs toujours aussi désastreux, alors que 68 % des Québécois se disent insatisfaits des conservateurs, contre à peine 26 % qui sont satisfaits du gouvernement.

    «Depuis les élections de 2008, la confiance entre les conservateurs et les Québécois est brisée. À la moindre controverse, on voit la satisfaction envers le gouvernement chuter. Les Québécois ont l'impression que les conservateurs ne comprennent pas le Québec», dit M. Bourque.

    Selon Léger Marketing, la chute des libéraux est terminée, eux qui récoltent 20 %. En septembre, le PLC obtenait 30 % des intentions de vote au Québec. Par contre, à 20 %, «il n'y a aucun gain en vue» du côté libéral, dit-il.

    Cette descente a surtout profité au NPD. Mais M. Bourque apporte une nuance. «Les libéraux déçus ont stationné leur vote au NPD, mais c'est très mou. Ça pourrait changer rapidement», dit-il.

    Du côté du Bloc québécois, c'est le statu quo. «Il n'y a pas un élan d'amour envers le Bloc, mais il semble que c'est le vote le plus confortable pour les électeurs présentement», dit Christian Bourque.

    Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 1008 répondants entre le 23 et le 26 novembre. Le coup de sonde par Internet a été réalisé selon une méthodologie fiable et éprouvée. Les données ont été pondérées selon l'âge, le sexe, la langue maternelle, le degré de scolarité et la composition du foyer. Un échantillon probabiliste de la même taille présenterait une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.

    ******
    Résultats du sondage Léger Marketing-Le Devoir












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.