Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    La Villa di Maser - Le chef-d'oeuvre de Palladio et de Veronese

    16 janvier 2010 |Nicole Pons | Voyage
    Maser (Vénétie) — Ces lieux de villégiature rivalisant de luxe et de prestige sont aussi, pour la plupart, des domaines agricoles et viticoles. Pour leur demeure construite dans les années 1560 sur une propriété de 230 hectares située à mi-colline, près de Trévise, où ils produisent également du vin, les frères Daniele et Marcantonio Barbaro ne lésinent pas sur les moyens.

    Ils font appel au maître absolu de l'architecture de la Renaissance italienne, Andrea Palladio, et au célèbre peintre de l'école vénitienne Paolo Veronese, spécialiste des perspectives et des trompe-l'oeil, connu pour manier avec brio la palette de couleurs.

    Dans un environnement bucolique encore préservé aujourd'hui, au milieu des vignes, des glycines et des rosiers, la villa proche d'un boisé a été conçue selon un principe cher à Palladio et aux artistes de la Renaissance: créer un décor idéalisé, parfaite harmonie entre une construction raffinée et la nature environnante.

    À l'image de la façade, inspirée des anciens temples romains: une série d'arcades séparées par une avancée centrale au portique monumental marquant l'entrée de la résidence et surmonté d'un fronton triangulaire, et des ailes latérales destinées aux activités agricoles. À l'image aussi du Tempietto, église à plan central rond bâtie en 1580, dernière oeuvre de Palladio dont la restauration a été entreprise à l'occasion du 500e anniversaire de naissance de l'architecte (1508). Ou encore du Ninfeo, immense fontaine ornée de statues de nymphes des bois, dans un coin intime et verdoyant.

    Passé le portique, le monde coloré et lumineux créé par Veronese pour la décoration murale nous transporte à travers le temps. Ici, Sala della Crociera, coeur de la maison, une fillette et un page surgissent de deux portes, alors que dans des niches, huit musiciennes honorent la musique; là, Stanza dell'Olimpo, les divinités de l'Olympe mises en scène au plafond côtoient la maîtresse des lieux accompagnée d'une nourrice, qui se penchent au balcon.

    Au fond d'une enfilade de salles, le peintre, qui s'est représenté sous les traits d'un gentilhomme, revient de la chasse avec ses chiens. Ici encore, au pied d'un mur ouvert sur un paysage, un petit chien attend.

    Avec une époustouflante maîtrise de la fresque, du trompe-l'oeil, de la perspective et du raccourci, Veronese a créé du bout de ses pinceaux tous les personnages, animaux, éléments décoratifs et architecturaux, colonnades, portes, arcades, marbres, bas-reliefs, stucs et paysages qui ornent six salles du sol au plafond, à en perdre tout sens du vrai et du faux!

    Classée au Patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1996, la Villa di Maser est toujours habitée. Ses propriétaires, soucieux de préserver ce chef-d'oeuvre unique, se démènent pour le faire vivre dignement. Ils exploitent toujours le domaine viticole et produisent des vins de grande qualité, notamment de l'appellation Asolo, dont certains sont exportés.

    n Villa di Maser (Barbaro), Via Barbaro 4, Maser (29 km au nord-ouest de Treviso). Ouvert à l'année, sauf du 24 décembre au 6 janvier et le jour de Pâques. Horaires variables selon les saisons. (01139) 0423 923004, www.villadimaser.it.

    ***

    Collaboration spéciale












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.