Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Cartagena: 500 ans de plénitude

    21 novembre 2009 |Carolyne Parent | Voyage
    • Renseignements: www.colombia.travel/fr
    Cartagena de Indias — Dans un de ces concours de beauté si chers à l'Amérique latine, la ville fortifiée de Cartagena, située sur la côte caraïbe de la Colombie, n'aurait sans doute comme rivale que la Vieille Havane! Classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, tout comme sa «soeur» cubaine, la ville fondée en 1533 par Pedro de Heredia est d'une rare splendeur.

    Belle de jour, aguichante la nuit, Cartagena est corsetée de remparts datant de l'époque où les Espagnols entreposaient l'or de l'Eldorado dans la cité, avant de l'expédier vers leur mère patrie. Des remparts que s'approprient d'ailleurs allègrement les Cartageneros! Même que le guide Pedro Bossio Picot a baptisé l'ouvrage «le mur de l'amour». «Les week-ends, tous les couples s'y promènent, dit-il. Il leur faut presque une réservation!»

    Son charme, Cartagena le doit aussi aux nombreux vestiges de son florissant règne colonial, alors qu'elle était le port exclusif du commerce des esclaves dans les Antilles. Églises, anciens palais, comme celui de l'Inquisition, ainsi que couvents et monastères, certains convertis en hôtels-boutiques, encadrent fièrement ses places. Tiens, ici, un bronze bien «charnu» de l'artiste colombien Fernando Botero. Là, la maison où vécut son compatriote et lauréat du prix Nobel de littérature, Gabriel García Márquez. Dans toutes ses rues, de belles demeures au look andalou et aux balcons fleuris de bougainvillées. Bref, la destination est si idyllique qu'à l'hôtel Sofitel Santa Clara, un des palaces intra-muros, la moitié de la clientèle est composée de nouveaux mariés.

    Tellement romantique

    «Juan Pablo Montoya [le coureur automobile colombien de la NASCAR] s'est marié dans l'église du coin de la rue, vous savez, dit Gloria Vega, directrice de l'hôtel-boutique La Casa del Curato. La vieille ville est tellement romantique! Et puis, avec ses bons restaurants, sa vie nocturne et ses plages à proximité, elle attire tous les jeunes du pays.»

    Hors les murs, la zone touristique moderne se déploie sur une presqu'île que borde la plage de Bocagrande. Au large, l'archipel des Islas del Rosario, un bouquet d'îles coralliennes, est un attrait populaire pour les vacanciers, tout comme la magnifique Playa Blanca, dans l'île de Barú, le promontoire du Convento de la Popa et le Castillo de San Felipe.

    Proposée depuis toujours par le voyagiste Canandes, qui offre un bon choix d'hôtels dans la vieille ville, et programmée à nouveau cette saison par Nolitours, Cartagena est une destination éblouissante. Qui plus est, le conflit civil, qui donne au pays de Juan Valdez une image peu rassurante — qu'il ne mérite d'ailleurs pas — en est bien loin.

    ***

    Collaboratrice du Devoir












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.