Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Ze meilleur de 2016

    30 décembre 2016 | Jean-Philippe Tastet - Collaborateur | Restaurants
    Hoogan et Beaufort, une bien belle adresse située dans les anciens ateliers Angus
    Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Hoogan et Beaufort, une bien belle adresse située dans les anciens ateliers Angus

    Tradition oblige, dans la liste des restaurants visités entre le 1er janvier et le 30 décembre 2016 à Montréal, j’ai choisi pour vous ceux qui se sont particulièrement distingués. La plupart des autres étaient très agréables, à une ou deux exceptions près. Un seul fut désagréable. Concentrons-nous donc sur la moitié pleine du verre, une dizaine de bonnes adresses, une par mois, les deux derniers étant consacrés au repentir, à l’expiation et au chou frisé.


    Il fallait un certain culot et un optimisme certain pour aller ouvrir un restaurant dans les anciens ateliers Angus. Surtout un restaurant de cette qualité avec des volumes aussi généreux. Le chef Marc-André Jetté a mis sur pied une brigade dynamique qui anime savoureusement les assiettes. L’arrivée de la chef Audrey Dufresne dans l’équipe a encore amélioré l’ambiance. Côté bouteilles, William Saulnier gère avec brio. Une bien belle adresse loin des sentiers battus.

     

    Hoogan et Beaufort, 4095, rue Molson, 514 903-1233

     
     

    Les années passent, des restaurants ouvrent et ferment à grand fracas, et pendant ce temps La Chronique poursuit sa route bordée de superbes assiettes et de plats soignés dans les moindres détails. Les chefs Olivier de Montigny et Marc de Canck dirigent leur maison avec beaucoup de brio et un goût certain pour la belle cuisine. Leur clientèle, plus appréciative de gastronomie que de brouhaha, aime cela en revenant ici, midi et soir, fidèlement depuis plus de 20 ans. Respect.

     

    La Chronique, 104, avenue Laurier Ouest, 514 271-3095

     
     

    L’avenue Laurier Ouest comptait une dizaine de très bonnes adresses où se sustenter ; M. Mme est venu compléter la liste. Décor très chic, cuisine impeccable du chef Stelio Perombelon et de sa brigade, dont on peut admirer le travail dans la cuisine ouverte en fond de salle, choix impressionnant d’excellentes bouteilles venues du monde entier, Arménie incluse, et service attentionné. Au sous-sol, une salle de dégustation comme on en rêve.

     

    M. Mme, 240, avenue Laurier Ouest, 514 274-6663

     
     

    Je suis incapable de dire ce que j’ai le plus aimé ici. L’ambiance générale de cette minuscule maison ; la cuisine extrêmement soignée et délicieuse de Hakim, Pablo, Rafael et Cie ; le service tout en délicatesse de Madame Tina ; les bonnes bouteilles à prix raisonnables. Une chose est certaine, c’est que plusieurs mois plus tard, le souvenir demeure l’une des meilleures soirées à table de toute l’année.

     

    Provisions 1268, 1268, avenue Van Horne, 514 508-0828

     
     

    Hier, Sherbrooke ; aujourd’hui, Montréal ; demain, Dieu sait où, le chef Danny St Pierre répand la joie partout où il passe. Il a le don de cette cuisine d’instinct qui fait les belles assiettes, cuisine pas trop compliquée afin de ne pas causer de migraines et suffisamment étudiée pour permettre une élévation de l’esprit. Les clients gourmands ont su trouver l’adresse dès l’ouverture et deviner que les quelques marches qui descendent pour y accéder serviront de tremplin pour de beaux sauts en hauteur culinaires.

     

    Petite Maison, 5589, avenue du Parc, 514 303-1900

     
       
    Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Hvor, aménagé dans un décor d’inspiration scandinave

    La plus récente élucubration gastronomique du chef S’Arto Chartier-Otis. Dans un local légèrement décalé, le chef et sa brigade servent une cuisine décoiffante parée de produits locaux choisis avec attention. À l’intérieur, un décor d’inspiration scandinave et aux beaux jours, une grande table dans le jardin de fines herbes où l’on veut s’installer entre amis pour déguster. Le chef bouge souvent ; espérons qu’il reste ici quelque temps…

     

    Hvor, 1414, rue Notre-Dame Ouest, 514 937-2001

     
     

    Antonin Mousseau-Rivard est, à mon humble avis — et à mon avis dénué d’humilité également —, un des quatre ou cinq meilleurs chefs de Montréal. Un peu déroutant parfois, souvent imprévisible, il possède un talent d’artiste hors du commun. En toute saison, ses assiettes sont non seulement un plaisir pour l’oeil, mais un bonheur complet pour les papilles. Elles témoignent également d’une grande maîtrise technique et d’une touchante créativité.

     

    Le Mousso, 1023, rue Ontario Est, 438 384-7410

     
     

    On retrouve ici tout ce qui a fait le succès d’Olive et Gourmando, premier établissement de Dyan Solomon et d’Éric Girard. Tout et un peu plus, puisque Foxy est un restaurant au sens strict du terme. Cuisine intelligente et généreuse, utilisation judicieuse de ce four trônant en fond de salle, carte des vins lumineuse et présence tout aussi brillante de toute une équipe en salle, sous la houlette de Marie-Hélène Lemarbre.

     

    Foxy, 1638, rue Notre-Dame Ouest, 514 925-7007

     
     

    La meilleure surprise de l’année que ce demi-sous-sol dans la partie martyrisée de la rue Saint-Denis. Une de ces soirées qui restent en mémoire, longtemps et pour les bonnes raisons, la première, essentielle, étant la cuisine impeccable du chef Claude Le Bayon et de sa brigade. Cuisine en finesse, sensible, savoureuse. S’y ajoutent les entrechats de Monsieur Vianney et le service impeccable de Madame Gwenola.

     

    Chasse-galerie, 4110, rue Saint-Denis, 514 419-9601

     
     

    La cuisine de Frédéric St-Aubin, les choix de vins de Véronique Dalle, le décor intrigant et chaleureux de Bruno Braën, ce Moleskine a vraiment tout pour plaire. Midis légers avec, entre autres petits plats, de fines pizzas sorties du four, soirées de très grande cuisine avec des assiettes témoignant de la présence d’un vrai grand chef. Service chaleureux et prévenant, gracieuseté d’Angèle à midi et de Laura Maria le soir.

     

    Moleskine, 3412, avenue du Parc, 514 903-6939

     
     

    Pour finir, je vous aurais bien parlé de la table de Sylvie et Simon, mais ils m’ont supplié de n’en rien dire. Pourtant, sur la Rive-Nord…

     

    Dans mon calepin galopin, la liste d’adresses intéressantes à couvrir dès janvier est annonciatrice d’une belle année.

     

    La première, visitée juste avant Noël et à paraître la semaine prochaine, m’a ému, tant tout y a été irréprochable et savoureux.

     

    Je crois bien qu’elle figurera dans ma liste des meilleures adresses de 2017. Bonne année à tout le monde !













    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.